DERNIERE MINUTE

Disney part à l'assaut de Netflix avec sa plateforme de streaming

Disney part à l'assaut de Netflix avec sa plateforme de streaming
Tous droits réservés
رويترز
Taille du texte Aa Aa

Le géant du divertissement Disney a lancé ce mardi aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas son service de vidéo en ligne avec pour objectif d'attirer entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici 2024.

Avec un prix attractif, moins de 7 dollars par mois (6€30), Disney+ devrait faire une sacré concurrence à Netflix (7€99). Son catalogue est extrêmement bien fourni, avec 500 références, dont les Star Wars, Pixar et Marvel. Au menu également, environ 7500 épisodes de séries, dont les 30 saisons des Simpson. Il faudra par contre attendre le mois de mars pour se connecter sur la plateforme Disney dans le reste de l'Europe.

Des problèmes techniques

La plateforme a toutefois rencontré des problèmes dès son lancement, certains utilisateurs ne parvenant pas à se connecter pour visionner les vidéos.

"Ooh, c'est mignon. Mais ça doit tout de même vite énerver à force de le voir" tweete une internaute.

"Un peu déçu de #DisneyPlus [...] ça ne fonctionne plus ce AM" s'agace un autre internaute sur Twitter.

Concurrence entre Netflix, Disney, Amazon, Apple

De son côté, la marque à la pomme a lancé son service de streaming AppleTV+ le 1er novembre, avec un catalogue moins fourni que ses concurrents, mais aussi moins cher : 4€99.

Pour l'heure, Netflix, Amazon, Apple et Disney se partagent le marché, mais deux nouveaux acteurs vont faire leur apparition en 2020 : Peacock et HBO Max.

Disney+ devrait concentrer l'essentiel de son activité sur des programmes de divertissements enfantins, ce qui le différencie de Netflix et ses 139 millions d'abonnés.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.