DERNIERE MINUTE

De Wagner à Broadway : le voyage musical de Bryn Terfel à l'opéra de Sydney

De Wagner à Broadway : le voyage musical de Bryn Terfel à l'opéra de Sydney
Taille du texte Aa Aa

Embarquez pour un voyage musical éclectique au sein du légendaire opéra de Sydney : Bryn Terfel, star des barytons-basses, interprète de grands classiques, des sombres héros de Wagner à la comédie musicale de Broadway "South Pacific" et à la musique de sa terre natale.

Le charismatique Gallois est rejoint sur la scène de ce site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, par son épouse, la harpiste Hannah Stone.

Lien filial et magie

"Je débute cette soirée avec Wagner," précise Bryn Terfel. "Je chante la dernière scène de "La Valkyrie" quand Wotan dit au revoir à sa fille bien-aimée pour la toute dernière fois ; quand je l'interprète, je ressens différentes choses," poursuit-il.

"J'ai trois fils et aujourd'hui, j'ai aussi une petite fille [ndlr : avec son épouse Hannah Stone] : c'est ce qui fait que jouer Wotan a une signification particulière pour moi," confie-t-il.

Hannah Stone, ancienne harpiste officielle du Prince de Galles, donne de l'émotion aux "Danses sacrée et profane" de Debussy. "C'est une pièce très spéciale dans l'histoire de la harpe : éthéré, c'est le mot qui vient à l'esprit pour la décrire, comme si elle venait d'un autre monde," fait-elle remarquer. "C'est magique, j'ai l'impression qu'elle nous emmène ailleurs," s'enthousiasme-t-elle.

Bryn Terfel poursuit son périple avec le célèbre air sifflé de l'opéra "Mefistofele" d'Arrigo Boito. "Mon père avait trois superbes chiens border collie qu'il appelait en sifflant à travers la montagne et moi aussi, je trouvais que je sifflais bien," explique le baryton-basse lors du concert.

"Elle a une telle discipline" / "C'est un homme de scène"

En coulisses, il nous confie : "Hannah m'inspire beaucoup, elle répète avec une telle discipline."La harpiste évoque pour sa part, son mari en ses termes : "Évidemment, il est par nature, un homme de scène et tout le monde dit qu'il en prend vraiment possession. Mais je crois qu'il y a plus que cela : il est tellement centré et quand je joue avec lui, cela déteint sur moi," estime-t-elle.

Les deux artistes sont profondément attachés à leurs racines galloises comme le prouve la chanson folk traditionnelle qu'ils interprètent ensemble sur scène.

"Elle s'appelle 'Ar lan y môr', elle parle d'amour," précise Bryn Terfel. "Et du bord de mer," ajoute son épouse. Son mari renchérit : "Tous les éléments de la mer se retrouvent dans leur lien en tant que couple."

Le mot de la fin revient au célèbre baryton-basse qui envisage ainsi l'avenir : "Je veux également travailler davantage avec Hannah sur la musique du Pays de Galles, sur les airs traditionnels que l'on peut interpréter ensemble avec la voix et la harpe," insiste-t-il.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.