DERNIERE MINUTE

Dubaï veut devenir une ville intelligente totalement intégrée

Dubaï veut devenir une ville intelligente totalement intégrée
Taille du texte Aa Aa

Les villes intelligentes se développent à vitesse grand V. Un spécialiste rencontré au salon des technologies GITEX à Dubaï les compare même à l'incarnation corporelle d'un esprit artificiellement intelligent.

"Pour construire une véritable Smart City," explique Ben Goertzel, fondateur et PDG de SingularityNET, "on a besoin de l'analyse du trafic routier, de l'analyse médicale de la population, d'un réseau électrique intelligent, d'un modèle pour tout ce qui se passe dans la ville. Tous ces systèmes doivent se rejoindre dans un ensemble et de cette manière, la ville devient presque le corps de cette intelligence artificielle," dit-il.

"On voit que des sous-systèmes spécifiques intelligents sont réalisés au niveau des villes et je crois que dans les prochaines années, ils seront reliés et créeront l'esprit intégré de toute une ville," prévient-il.

Tout faire sur une même plateforme

À Dubaï, il existe une application mobile unique qui apparemment, permet de quasiment tout faire.

"Nous proposons une application qui s'appelle Dubai Now et qui réunit tous les services du gouvernement sur une même plateforme," indique Wesam Lootah, PDG de l'agence gouvernementale Smart Dubai. "Plus de 88 services sont actuellement accessibles sur cette application unique," précise-t-il.

Aisha Bin Bishr, directrice générale de l'agence, renchérit : _"Pour conduire une voiture à Dubaï, vous devez d'abord obtenir un permis : les leçons sont données par le secteur privé, mais le permis est délivré par le gouvernement ; vous pouvez acheter une voiture auprès d'un vendeur, mais vous devez l'enregistrer auprès d'une entité gouvernementale ; pour prendre un crédit, vous devez solliciter une banque et pour assurer le véhicule, vous devez contacter une assurance, vous pouvez faire tout cela depuis cette plateforme." _

"Vous pouvez signer des contrats de vente de biens ou des actes de propriété sur cette plateforme et ces signatures numériques sont déjà reconnues par les instances légales de notre ville," fait-elle remarquer.

"À présent, nous sommes en train d'étendre notre plateforme au secteur privé et de numériser les services," ajoute Wesam Lootah.

Un million de téléchargements

L'application a récemment dépassé la barre du million de téléchargements. Deux de ses utilisateurs nous disent ce qu'ils en pensent.

Patrick Daniel, fondateur de Blue Camel, l'assure : "C'est vraiment une application intéressante avec toutes ces procédures qui sont possibles sur une même plateforme : on a accès aux tribunaux de Dubaï, aux services de l'immigration, à nos factures d'électricité et d'eau, à nos contraventions, aux parkings... C'est très simple à utiliser, on peut s'en servir depuis la maison, depuis le travail," se félicite-t-il avant de montrer comme elle fonctionne : "Je vais sur mon portail où je peux voir tous mes paiements de contraventions ou de factures," dit-il.

"Quand je suis en voiture, je peux voir les places disponibles dans le parking le plus proche et je peux voir le statut de toutes nos voitures, ce qu'on doit renouveler, si on a une amende à payer... J'aime Dubai Now pour toutes les possibilités qu'elle offre en même temps," souligne-t-il.

Sarah James est une autre utilisatrice. "Je m'en sers pour payer toutes mes factures et mes abonnements, cela m'évite de recevoir des mails ou des courriers pour cela et je peux payer toutes mes factures du mois en trente secondes," explique-t-elle.

Mais qui a accès à toutes ces données ? Et comment sont-elles protégées ? "Nous encadrons totalement, la gestion de ces données grâce à la mise en place d'une charte éthique et de principes sur leur utilisation," assure Aisha Bin Bishr, de l'agence Smart Dubai, avant d'ajouter : "Au centre de cette démarche, il y a le respect de la vie privée et la sécurité des habitants de notre ville."

Réseau électrique intelligent

Tandis que des applications comme celle-ci pourraient signifier la fin des lourdeurs administratives et du papier, un autre cheval de bataille de toute "Smart City" consiste à se doter d'un approvisionnement intelligent en électricité.

Dakota Selmer, fondateur de Thor Trucks, entreprise qui a pris le nom de Xos Trucks, nous rappelle l'enjeu principal selon lui : "Quand on construit une infrastructure de réseau, il faut qu'elle réponde au pic de la demande qui peut représenter cinq fois plus que la charge de base ou les autres niveaux de charge qu'on a dans le reste de la journée. Et quand on commence à construire une infrastructure qui est cinq fois plus complexe et plus robuste que ce qu'il est nécessaire la plupart du temps, alors on génère beaucoup de gaspillage," fait-il remarquer.

L'Autorité de l'électricité et de l'eau de Dubaï qui vise à faire de l'émirat, "la ville la plus smart au monde" a investi 1,7 milliards d'euros dans la construction de réseaux électriques intelligents. Les pertes en électricité ont été réduites de 3,3%. Des milliers de consommateurs ont installé des panneaux solaires sur leurs maisons pour une capacité totale d'environ 106 mégawatts. Ils sont reliés au réseau national et l'électricité produite en excédent est revendue à l'Autorité, ce qui réduit le montant des factures de ces foyers.

"La technologie sera incroyable," reconnaît Ben Goertzel de SingularityNET, avant de tempérer ses propos : "Mais il faudra qu'on la déploie avec des garde-fous, avec un système de contrôle décentralisé parce qu'un système où une petite élite ferait office de garde-fous pour tout le monde comporte des risques de défaillance bien connus."

La transformation intelligente de nos villes semble en marche... Il restera à nous assurer que la protection de nos données sera elle aussi intelligente.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.