DERNIERE MINUTE

Luca Parmitano : une réparation "à cœur ouvert" dans l'espace

Luca Parmitano : une réparation "à cœur ouvert" dans l'espace
Taille du texte Aa Aa

L'astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA) Luca Parmitano est à bord de la Station spatiale internationale pour une durée de six mois dans le cadre de la mission Beyond. Il nous fait partager son quotidien par le biais de chroniques : dans celle-ci, il est aux côtés de son coéquipier Andrew Morgan, astronaute de la NASA, et évoque avec lui, une série de sorties extra-véhiculaires particulièrement ambitieuses.

Andrew Morgan, astronaute de la NASA :

"A l'extérieur de la station, actuellement, nous avons un instrument qui s'appelle le Spectromètre magnétique alpha et le système de contrôle thermique à bord de ce Spectromètre est en panne. Nous allons le réparer en effectuant une série de sorties dans l'espace."

Luca Parmitano, commandant de l'ISS :

"Nous allons ouvrir le système, couper les tubes existants. Exactement comme on le ferait pour une transplantation cardiaque. Ensuite, nous allons poser la nouvelle pompe - le nouveau cœur - avec les nouveaux tubes et les relier à ceux qui sont déjà en place. Puis mettre en route tout ce système de refroidissement que nous avons apporté.

En un sens, c'est une opération chirurgicale à cœur ouvert dans l'espace sur un système très complexe. \_Aujourd'hui, les spectromètres magnétiques sont difficiles à régler sur Terre, donc ce sera très intéressant de le faire dans l'espace, dans ces combinaisons !"_

Andrew Morgan :

"Oui, c'est clair. La moindre sortie dans l'espace est un défi à cause de l'encombrement de nos combinaisons et de la pressurisation à l'intérieur. Mais, oui, ces sorties auront un grand intérêt parce que nous avons dû développer quantité de nouveaux outils, et en voici seulement quelques-uns, car nous allons probablement emporter quatre ou cinq sacs de cette taille qui seront remplis d'outils ressemblant à ceux-là.

Et Luca, comme vous l'avez dit, c'est très similaire à une opération à cœur ouvert. Je ne suis pas chirurgien cardiaque, mais je suis médecin, donc je trouve qu'il y a des ressemblances intéressantes. Et l'une de mes tâches consistera à manipuler tous ces outils tandis que vous réaliserez la plupart des gestes de découpe et de manchonnage."

Chronique réalisée en collaboration avec l'Agence spatiale européenne (ESA).

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.