DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La créatrice de haute couture Iris van Herpen veut rendre la mode plus intellectuelle

euronews_icons_loading
La créatrice de haute couture Iris van Herpen veut rendre la mode plus intellectuelle
Tous droits réservés
euronews
Taille du texte Aa Aa

Visionnaire de la mode, elle est considérée comme l'une des créatrices les plus avant-gardistes de notre époque et figure parmi les dix stylistes du cercle restreint de la haute couture. La néerlandaise Iris van Herpen nous a accordé une interview lors de la dernière Arab Fashion Week de Dubaï où elle a reçu un prix pour l'ensemble de sa carrière.

Jane Witherspoon, euronews :

"Que ressentez-vous d'être présente pour la première fois à l'Arab Fashion Week de Dubaï ?"

Iris van Herpen, créatrice de haute couture :

"Je suis vraiment ravie d'être ici. C'est un lieu unique. Ce n'est que la deuxième fois que je viens à Dubaï et j'aimerais venir plus souvent. La scène de la mode y est tellement vivante, elle regarde tellement vers l'avenir en explorant de nouvelles manières de voir la mode. Et je me dis que mon travail s'intègre bien ici."

Jane Witherspoon :

"Dans quelle mesure Dubaï est-elle une capitale de la mode selon vous ?"

Iris van Herpen :

"Il se passe beaucoup de choses ici et je crois que cette ville occupe une place de plus en plus importante et je la vois vraiment comme une capitale de la mode."

Jane Witherspoon :

"En termes économiques, le secteur de la mode génère énormément d'argent dans la région. Comment expliquer que cette industrie soit si importante ?"

Iris van Herpen :

"Selon moi, ce secteur façonne notre identité. Je vois vraiment la mode comme un laboratoire d'identité et je pense que la mode doit nous inspirer et nous inciter à créer nous-mêmes. Elle représente aussi une part importante de notre culture. Elle illustre ce que nous sommes et ce que nous défendons. Elle exprime tant de choses que nous ne disons pas. Pour moi, on peut directement transmettre aux autres, nos valeurs et la manière dont nous voyons la vie à travers ce que nous choisissons de porter. Et je crois que c'est un message très fort."

"Un art de la mode innovant et collaboratif"

Jane Witherspoon :

"Votre travail est souvent qualifié de "haute couture fantastique". Comment pourriez-vous le décrire ?"

Iris van Herpen :

"De mon point de vue, c'est une forme d'art. La haute couture, c'est l'art de la mode. Et c'est innovant, c'est collaboratif. J'aime beaucoup travailler en lien avec d'autres disciplines pour libérer les connaissances, rendre la mode plus intellectuelle et réellement, réunir tous les différents éléments de la société dans une seule forme d'expression."

Jane Witherspoon :

"Dans quelle mesure ce secteur a-t-il évolué au fil des ans depuis vos débuts ?"

Iris van Herpen :

"Je crois que nous vivons une époque passionnante. La mode est devenue beaucoup plus inclusive, beaucoup plus ouverte d'esprit, beaucoup plus démocratique, beaucoup plus diverse, beaucoup plus durable - ce qui est aussi très important -. Et d'ailleurs, c'est à ce niveau qu'il reste encore beaucoup à faire. "

"On ne fait pas partie de ce système où tout est jetable"

Jane Witherspoon :

"Comment tenez-vous compte de cette durabilité dans votre travail ?"

Iris van Herpen :

"Je me concentre sur la haute couture qui pour moi, s'appuie déjà sur cette notion de durabilité parce que l'on crée uniquement à la demande et que l'on ne fait pas partie d'un système où tout est jetable. Au-delà de cela, je travaille avec des scientifiques, des biologistes, des architectes et des artistes pour améliorer la manière dont j'élabore mes créations. Ainsi, nous réinventons certaines techniques et souvent, nous créons nous-mêmes les matériaux, donc nous essayons de réduire notre empreinte écologique."

Jane Witherspoon :

"En tant que femme chef d'entreprise, dans quelle mesure avez-vous dû relever des défis pour développer votre marque ?"

Iris van Herpen :

"Oui, cela a été un défi. Je crois que ce n'est jamais facile de lancer une marque, mais quand vous êtes une femme évidemment, c'est un défi encore plus grand. Et j'aime vraiment travailler au sein d'une équipe féminine. La plupart de mes collaborateurs sont des femmes. Donc c'est le message qu'avec modestie, je voudrais transmettre au monde : à savoir qu'il y a de nombreuses femmes incroyables avec lesquelles travailler et j'aime appliquer ce principe au sein de mon entreprise."

"Il y a encore de grandes différences entre hommes et femmes"

Jane Witherspoon :

"Pensez-vous que le secteur de la mode doive encore évoluer en matière d'égalité hommes-femmes ?"

Iris van Herpen :

"Oui, absolument."

Jane Witherspoon :

"Pourquoi dites-vous cela ? Qu'avez-vous personnellement vécu de ce point de vue dans ce milieu ?"

Iris van Herpen :

"Il est encore dirigé par des hommes, en particulier au plus haut niveau de responsabilité. Et je crois que c'est quelque chose qui doit vraiment se démocratiser. Alors, bien sûr, il y a des différences entre les pays, mais quand on regarde les choses au niveau mondial, il y a encore de grandes différences entre les hommes et les femmes et je crois que nous devrions tous essayer de changer les choses à notre niveau. Et si nous faisions tous cela, nous pourrions faire un grand pas en avant."

"On devrait tous avoir le droit de s'habiller comme on veut"

Jane Witherspoon :

"À quel moment, la mode devient-elle politique ? Parce que je sais en particulier que dans votre pays natal, les Pays-Bas, on vient d'interdire le port de la burqa et de tout ce qui peut dissimuler le visage, suivant l'exemple de la France qui a fait la même chose il y a quelques années. Quelle est votre opinion à ce propos ?"

Iris van Herpen :

"C'est un sujet tellement difficile. Ma propre marque n'a pas pour but d'exprimer des messages politiques parce que je me dis qu'il y aurait tant à dire et qu'au final, tout est tellement inscrit dans le temps. Au sein de ma marque, j'essaie d'élaborer des créations qui sont beaucoup plus intemporelles, j'aime l'idée de travailler en regardant les choses de loin."

Jane Witherspoon :

"Mais quel est votre point de vue personnel sur le fait que quelqu'un puisse vous dicter ce que vous avez le droit ou non de porter ?"

Iris van Herpen :

"On ne peut pas accepter cela. Mon travail repose sur la liberté. Et je crois que l'on devrait tous avoir le droit d'exprimer ce que l'on ressent, de montrer notre propre identité et de nous montrer créatifs de ce point de vue. Je pense qu'on devrait tous avoir le droit de s'habiller comme on veut."

La "nouvelle alternative" de la mode unisexe

Jane Witherspoon :

"Que pensez-vous de la tendance de la mode unisexe ?"

Iris van Herpen :

"C'est une bonne chose, mais nous voulons aussi tenir compte des genres parce que chacun est magnifique : il y a beaucoup de beauté dans la féminité et dans la masculinité. Pour moi, c'est une excellente chose qu'il y ait plus d'offres neutres, mais elles représentent simplement une nouvelle alternative."

Jane Witherspoon :

"Si vous pouviez repartir dans le passé et donner un conseil à la créatrice débutante que vous étiez, qu'est-ce que ce serait ?"

Iris van Herpen :

"Oh, c'est une bonne question. J'ai fait tellement d'erreurs dans ma vie. [rires] Je ne sais pas pour où commencer."

Jane Witherspoon :

"Vous n'êtes pas la seule, rassurez-vous." [rires]

Iris van Herpen :

"J'étais très naïve quand j'ai commencé. Je me concentrais totalement sur la création - ce qui est une bonne chose -, mais évidemment, diriger une marque, c'est aussi diriger une entreprise. Donc j'aurais pu davantage me faire aider pour l'aspect commercial dès le début."

"Ne pas oublier l'artisanat et l'innovation"

Jane Witherspoon :

"Est-ce juste de dire que vous figurez parmi les 10 seuls créateurs au monde qui peuvent affirmer faire de la haute couture ?"

Iris van Herpen :

"Oui."

Jane Witherspoon :

"C'est plutôt sympa de faire partie d'un tel club !"

Iris van Herpen :

"Oui. Je crois que j'étais aussi la plus jeune à le rejoindre."

Jane Witherspoon :

"Je pense que vous l'êtes toujours."

Iris van Herpen :

"Je n'ai pas vérifié. Peut-être, oui."

Jane Witherspoon :

"Quel conseil donneriez-vous à la nouvelle génération de stylistes qui achèvent actuellement leur formation ?"

Iris van Herpen :

"Je voudrais vraiment leur conseiller de ne pas oublier l'artisanat et l'innovation parce que ce sont les racines de la mode. L'artisanat a toujours reposé sur l'innovation. Mais je crois que nous vivons à une époque où l'on est concentré sur la culture, mais où de nombreuses connaissances dans le stylisme comme la fabrication de patrons, mais aussi la tradition de l'artisanat ne sont plus enseignées dans les écoles. Et vous allez passer à côté de quelque chose dans votre carrière si vous ne maîtrisez qu'un seul outil."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.