EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le voile intégral interdit en partie aux Pays-Bas

Le voile intégral interdit en partie aux Pays-Bas
Tous droits réservés Arquivo - REUTERS/Mohammad Ismail
Tous droits réservés Arquivo - REUTERS/Mohammad Ismail
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le voile intégral est interdit en partie aux Pays-Bas : il est banni dans les écoles, les hôpitaux, les bâtiments publics et les transports en commun, sous peine d'une amende de 150 euros. Cela concernerait 200 à 400 musulmanes dans le pays.

PUBLICITÉ

Le voile intégral interdit désormais au Pays-Bas, mais pas dans la rue. Seulement dans les écoles, les hôpitaux, les bâtiments publics et les transports en commun. Après des années de débats, la loi adoptée l'an dernier entre en application. Elle avait été portée dès 2005 par le parti d'extrême droite du député anti-islam Geert Wilders.

Pour ceux et celles qui se cacheront le visage, avec un casque intégral, une cagoule ou une burqa, il en coûtera une amende de 150 euros. La loi met en avant le principe de sécurité publique.

Selon les estimations, entre 200 et 400 femmes portent la burqa ou le niqab aux Pays-Bas, pays de 17 millions d'habitants.

Seul problème, c'est à chacune des personnes concernées de refuser l'accès : les chauffeurs de bus ont déjà dit qu'ils ne s'en chargeraient pas, pour ne pas ralentir leur service, et les hôpitaux jurent de s'occuper de tous quel que soit la tenue.

En France la burqa et le niqab sont interdits dans l'espace public depuis 2010.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Sri Lanka interdit le voile intégral

En Autriche, une loi "anti-burqa" très critiquée

Allemagne : le port du voile islamique interdit chez les fonctionnaires