PUBLICITÉ

Christian Dior crée l'événement avec "The Female Divine"

Christian Dior crée l'événement avec "The Female Divine"
Tous droits réservés ASSOCIATED PRESS
Tous droits réservés ASSOCIATED PRESS
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour la semaine de la Haute-couture et la semaine de la mode à Paris, Dior crée l'événement avec une installation géante dans les jardins du Musée Rodin.

PUBLICITÉ

Les collections Haute-couture Printemps-Eté sont présentées en ce moment à Paris pour la Semaine de la Mode.

Sigourney Weaver, Uma Thurman, accompagnée de son fils, Nadia Vodianova et son compagnon Antoine Arnault, fils de Bernard, ou encore Monica Bellucci, les plus belles et les plus puissantes femmes du monde s'étaient donné rendez-vous ce lundi pour le défilé Dior, qui se tenait dans les jardins du Musée Rodin.

Des jardins investit par l'installation de l'artiste féministe américaine Judy Chicago et son installation géante The Female Divine, la Femme divine, avec des calicots géants brodés où l'on peut notamment lire "What if Women Ruled the World ?""Et si les femmes dirigeaient le monde" : "J'ai commencé toute seule au début des années 70, en essayant alors de changer les attitudes envers les femmes, d'apporter un sens au divin et à la spiritualité qui caractérise l'expérience féminine dans son rapport à l'art."

La directrice de la création chez Dior Maria Grazia Chiuri, parle de sa collection comme d'un hommage au pouvoir féminin ancestral, à une conception divine de la féminité, et aux femmes en tant que maîtres de leur destin.

Sensualité, lumière, des femmes habillées comme des déesses grecques drapées d'or, voila le brillant tableau d'un monde au féminin peint par Maria Grazia Chiuri... Un hommage vibrant à la puissance des femmes : "Quand je suis arrivée chez Dior, tout le monde disait que j'étais la première femme artiste dans une grande maison comme Dior, donc je pense qu'il est important de donner un message à la nouvelle génération, de donner une référence comme Judy (Chicago), ou comme moi, qu'il est possible pour les femmes de se réaliser dans une carrière, dans l'art, dans la mode ou dans ce qu'elles préfèrent..."

L'installation est ouverte au public jusqu'à ce week-end dans les jardins du Musée Rodin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La créatrice de haute couture Iris van Herpen veut rendre la mode plus intellectuelle

La Haute-couture parisienne s'ouvre à l'Afrique avec Imane Ayissi

L’industrie de la mode, l’une des plus polluantes au monde