EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Affrontements dans le Donbass : Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité.

 Affrontements dans le Donbass : Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité.
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou et Kiev se rejettent la responsabilité dans le déclenchement affrontements violents qui ont éclaté ce mardi entre séparatistes prorusses et soldats ukrainiens.

PUBLICITÉ

Des combats d'une violence inédite ont éclaté ce mardi dans le Donbass entre séparatistes prorusses et soldats ukrainiens dont au moins un a été tué et plusieurs autres blessés.

Moscou et Kiev se rejettent la responsabilité dans la reprise des affrontements.

Vassili Nebenzia est le représentant de la Russie au Conseil de sécurité de l'ONU : "Vous parlez de la situation catastrophique du Donbass, mais vous refusez de reconnaître la responsabilité de Kiev qui fait la guerre contre sa propre population et impose un blocus économique et bloque l'approvisionnement de la région. Depuis cinq ans, chaque jour, des gens meurent dans les bombardements, vous pensez qu'ils se bombardent eux-mêmes ?"

De son côté, le président ukrainien parle de "provocation" et son vice-ministre des Affaires étrangères de "désinformation".

Sergiy Kyslytsya, vice ministre des Affaires étrangères ukrainien : "Comme cela s'est déjà produit, la Russie tente de présenter la victime de son agression comme un auteur : c'est l'une des marques de la guerre de l'information contre l'Ukraine. Ces tentatives désinformations pourraient être considérées comme pathétiques et risibles si elles n'étaient pas une insulte cynique à la mémoire de milliers de mes compatriotes qui ont perdu la vie en défendant leur terre".

L'Ukraine est en proie depuis près de six ans à une guerre avec le séparatistes prorusses.

Les combats ont fait plus de 13.000 morts et 1,5 millions de déplacés, mais une certaine détente est observée depuis l'élection à Kiev du président Volododymyr Zelensky.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

No Comment : au moins 6 blessés dans une frappe aérienne russe sur Kharkiv

L'Ukraine affirme avoir détruit l'un des avions de combat russes les plus modernes