DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des "millions" de migrants "bientôt" vers l'Europe : les menaces de Recep Tayyip Erdogan

euronews_icons_loading
Migrants walk near the Pazarkule border gate in Edirne, at the Turkish-Greek border on Monday, March 2, 2020.
Migrants walk near the Pazarkule border gate in Edirne, at the Turkish-Greek border on Monday, March 2, 2020.   -   Tous droits réservés  European mass migration crisis   -   Darko Bandic
Taille du texte Aa Aa

Le président turc assure que des "millions" de migrants prendront "bientôt" la direction de l'Europe.

Recep Tayyip Erdogan augmente la pression sur Bruxelles alors que les combats font rage en Syrie.

Erdal est l'un des candidats à l'exil, lui-même est détenteur d'un passeport turc et son épouse est camerounaise.

Erdal, candidat turc à l'exil : "Ici, la vie est un combat, l'économie est va mal, tout est si cher. On ne peut pas m'en sortir, même si on travaille, le salaire est insuffisant, c'est pour ça qu'on essaie d'aller en Grèce."

L'offensive lancée par Recep Tayyip Erdogan à Idleb en Syrie a provoqué un vaste exode vers la frontière turque.

Ankara refuse d'assumer seul un nouvel afflux de réfugiés et a annoncé la semaine dernière l'ouverture de ses frontières avec l'Europe.

Recep Tayyip Erdogan, président turc : "Après que nous avons ouvert les portes, les coups de téléphone se sont multipliés. Ils nous disent "fermez les portes". Je leur ai dit : "C'est fait, c'est fini. Les portes sont désormais ouvertes. Maintenant, vous allez prendre votre part du fardeau."

Au Nord-ouest de la Turquie, des migrants espèrent franchir la rivière Evros qui matérialise 200 kilomètres de frontière avec la Grèce.

Depuis la semaine dernière, plus de 13.000 candidats s'y sont massé dans l'espoir d'entrer en Europe.