DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

COVID-19 : Jean-Yves Le Drian annonce une quarantaine de rapatriements des villes marocaines

euronews_icons_loading
COVID-19 : Jean-Yves Le Drian annonce une quarantaine de rapatriements des villes marocaines
Tous droits réservés  Andres Gutierrez/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Alors que des milliers de touristes restaient coincés dans des aéroports dimanche soir, au Maroc et en Espagne notamment, la diplomatie française a annoncé une quarantaine de rapatriements des villes marocaines vers la France.

En Espagne, alors que la population se confine, les touristes s'agglutinent dans les aéroports, comme ici aux Canaries, en espérant rentrer chez eux au plus vite.

Mais de nombreuses compagnies ont décidé de réduire le nombre de vols vers l'Espagne. Résultat : rien ne se passe comme prévu et les files d'attente s'allongent, tandis que les plages sont désormais désertes.

Au Maroc, les vols internationaux ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre. Dimanche soir, au moins 2 500 Français coincés à Marrakech attendaient encore un vol.

Plusieurs avions vers l'Europe, notamment la France, l'Allemagne, l'Espagne ou la Belgique, sont partis dimanche, selon les informations diffusées sur les sites des différents aéroports du pays.

Une quarantaine de rapatriements devaient être organisés entre dimanche et lundi vers la France, selon le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

Parallèlement, les passages terrestres vers les enclaves espagnoles de Ceuta ou Melilla, également fermés depuis vendredi, ont partiellement rouvert pour permettre aux touristes européens d'accéder aux ferries vers l'Espagne, selon les informations obtenues à Rabat.

Eux aussi pris par surprise, des milliers de Marocains sont également bloqués dans des aéroports, notamment en France, mais aussi dans des ports espagnols, selon les médias locaux.

Alors que l'Europe est devenue l'épicentre de la pandémie, le Maroc reste relativement épargné même si, d'après un nouveau bilan officiel, les cas détectés ont triplé en trois jours, passant à 28 dimanche -dont un décès et une rémission.