DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Commémoration du 105ème anniversaire du génocide des Arméniens - Erevan Arménie, le 23 avril 2020

L'Arménie a éteint jeudi ses éclairages publics pour commémorer les victimes du génocide de 1915, une cérémonie différente des années précédentes en raison de la pandémie de coronavirus et du confinement en vigueur dans ce pays du Caucase.

Le défilé aux torches habituellement organisé dans la capitale Erevan, qui se tient tous les 23 avril, a été annulé cette année et l'accès au mémorial du génocide surplombant la ville a été fermé.

Au lieu des cérémonies habituelles, les éclairages publics ont été éteints et les cloches des églises ont sonné à travers le pays. Sous une pluie printanière, Erevan a plongé dans l'obscurité tandis que les habitants éteignaient les lumières de leurs domiciles.

Dans une courte allocution vidéo ce vendredi, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a affirmé que, plus d'un siècle après les faits, "les conséquences du génocide se font encore sentir". Après avoir déposé des fleurs au mémorial, il a dénoncé un "crime non seulement contre notre identité ethnique, mais aussi contre la civilisation humaine".

"La Turquie n'a toujours pas présenté ses excuses pour ce qu'elle a fait", a-t-il souligné, ajoutant que Erevan "demande" la reconnaissance officielle des massacres de l'époque comme un génocide.