DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Partie remise pour le premier vol habité de SpaceX

euronews_icons_loading
Partie remise pour le premier vol habité de SpaceX
Tous droits réservés  © AFP
Taille du texte Aa Aa

18 ans que SpaceX attendait cela : le lancement de son premier vol habité. Mais la société américaine a dû se rendre à l'évidence 16 minutes avant le décollage : trop dangereux au vu de la météo.

Les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken prendront donc le chemin de la Station spatiale internationale ce samedi, si toutes les conditions sont réunies.

Pour le patron de la Nasa, qui confie pour la première fois sa ressource la plus précieuse à la société d'Elon Musk – ses astronautes – le report s'imposait.

« Il y avait tout simplement trop d'électricité dans l'atmosphère, a expliqué Jim Bridenstine. Il n'y avait pas d'orage avec de la foudre, mais nous redoutions de provoquer des éclairs avec le lancement. »

Chou blanc aussi pour Donald et Melania Trump, ainsi que pour le vice-président Mike Pence et son épouse. Tous les quatre avaient fait le déplacement au Centre spatial Kennedy (Floride) pour assister à la première prouesse de la capsule Dragon de SpaceX. De nombreux anonymes s'étaient, quant à eux, rassemblés sur la plage.

« Nous avons fait une heure de route sous une pluie battante pour voir ça, et c'est une vraie déception, mais je comprends », dit Cory.

« Ce n'est pas grave, il y aura un autre lancement et on le verra », assure son amie Katelyn.

« Nous avions très envie de voir ce lancement de SpaceX et c'est triste qu'il soit annulé, mais c'est la sécurité avant tout », s'incline Thomas.

Partie remise à samedi donc. Dragon prendra alors le relais des vaisseaux russes Soyouz, seuls taxis spatiaux disponibles depuis 2011.