DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'absence de touristes étrangers se fait cruellement sentir dans les hôtels et campings de France

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés  -
Taille du texte Aa Aa

Des hôtels désespérément vides. Les journées sont longues pour les hôteliers parisiens en mal de clients. Et à l’attente s’ajoute la peur de mettre la clef sous la porte.

"Aujourd'hui on travaille vraiment très peu, l'activité est très très mauvaise, il faut être assez honnête. Ma clientèle est essentiellement étrangère, et aujourd'hui je perds 80%, voire 85%, de ma clientèle étrangère. Je n'ai rien du tout en étrangers", dit Isabelle Legros, directrice de l'hôtel Plaza Elysées.

Le secteur de l’hôtellerie-restauration souffre de la crise sanitaire. Deux-cent-mille emplois pourraient faire le frais de la pandémie. Un rebond de l’activité après l’été paraît peu probable.

"Moi je suis assez inquiet pour le mois de septembre, pourtant d'un tempérament toujours optimiste comme je l'ai dit, je pense qu'il faut se préparer à une rentrée difficile, parce que le virus circule toujours partout dans le monde, les frontières ne sont pas sur le point d'être rouvertes, nous allons être très nombreux à se partager les clients", explique Emmanuel Sauvage, Co-fondateur et directeur général EVOK HOTELS.

Dans la Drôme, sud-est de la France, bien loin de Paris, malgré le soleil et la piscine, l’ambiance est la même dans la plupart des campings. Ils sont à moitié vides. Certains cependant s'en sortent un peu mieux que d'autres et affichent complet. Pas de quoi être serein pour autant.

"Même si le niveau de la réservation est bon, nous n'avons pas de visibilité pour le mois d'août. Tout peut changer à la dernière minute. Nous avons des clients arrivés des Pays-Bas hier, ils m'ont dit qu'ils partiraient immédiatement s'ils apprenaient qu'il y avait un risque aux frontières et qu'ils rentreraient rapidement chez eux", raconte Jean-Michel Pluvinage propriétaires du camping des Chapelains.

Et le risque est là. La France, comme d’autres pays, observe une accélération du nombre de nouveaux cas quotidiens et les craintes d'une résurgence de la pandémie de Covid-19 se renforcent dans le monde.