DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Regards féminins à la Mostra de Venise

euronews_icons_loading
Regards féminins à la Mostra de Venise
Tous droits réservés  Joel C Ryan/Joel C Ryan/Invision/AP
Taille du texte Aa Aa

Jamais un tapis rouge n'aura semblé aussi lointain. Les masques tombent, parfois, l'espace d'un instant. A Venise, la Mostra continue de faire exister le 7e art malgré la pandémie qui impose ses mesures sanitaires. Et pour cette édition hors normes, c'est un film bosnien qui a ouvert la compétition.

Quatorze ans après "Sarajevo mon amour", qui lui a valu un ours d'Or à Berlin, Jasmila Zbanic revient avec "Quo Vadis, Aïda ?". Le film relate l'histoire d'une interprète qui assiste impuissante aux événements qui vont permettre le massacre de Srebrenica.

"Nous dédions ce film aux femmes qui ont perdu leurs fils, leurs maris, des êtres chers", explique la réalisatrice Jasmila Zbanic. "Je connais des familles qui ont perdu une soixantaine des leurs, avec toute une génération balayée".

"Amants", de Nicole Garcia, est le seul film français en lice cette année. Il est interprété par Benoît Magimel, Stacy Martin et Pierre Niney. Ou comment un couple séparé brutalement se retrouve des années plus tard pour former un triangle amoureux aux accents shakespeariens.

"J'aime le film noir", explique Nicole Garcia, "je l'aime en tant que spectatrice, parce que c'est l'expression moderne de la tragédie".

La compétition est à suivre jusqu'au 12 septembre prochain.