DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

À quoi ressemblera l'économie mondiale en 2021 ? Le FMI livre ses prévisions

euronews_icons_loading
À quoi ressemblera l'économie mondiale en 2021 ? Le FMI livre ses prévisions
Tous droits réservés  Jens Meyer/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

A quoi ressembleront nos économies nationales en 2021 ? Alors que la deuxième vague de coronavirus laisse planer de nouvelles incertitudes sur la reprise, le Fonds monétaire international livre ses prévisions.

Selon l'institution financière, l'économie mondiale s'extirpe du marasme historique causé par le confinement du printemps dernier. Au niveau mondial, les projections envisagent une reprise en 2021 avec une croissance de 5,2%, après une une chute de 4,4 % en 2020. Un chiffre moins élevé que prévu.

"Nous avons assisté à une reprise au troisième trimestre qui a été très forte, mais partielle", explique Gian Maria Milesi-Ferretti, directeur adjoint du département de recherche du FMI. "Elle a été très forte parce que le taux de croissance a été élevé, car nous sortions d'un gouffre. Mais elle est partielle, parce que l'activité n'a pas pu retrouver les niveaux qu'elle avait avant la pandémie."

Avec une croissance estimée à 5,2% en 2021, la zone euro** – France et Espagne en tête –**s'en sortirait mieux que les États-Unis ou le Japon, alors que la récession enregistrée par les Européens cette année a été plus importante. A noter aussi que la Chine retrouverait une croissance de plus de 8% en 2021, sans même passer par la case récession sur l'ensemble de l'année 2020.

FMI
Prévisions 2021 publiées en octobre 2020FMI

Mais ces prévisions s'accompagnent d'un degré d’incertitude élevé car elle se basent sur des facteurs de santé publique et économiques qui peuvent vite être bouleversés. "Si la résurgence de la pandémie persiste, cela pourrait abaisser nos prévisions, en particulier pour l'année prochaine", souligne Gian Maria Milesi-Ferretti.

A moyen terme, il n'y a donc guère de quoi se réjouir. Après le rebond de 2021, la croissance mondiale devrait progressivement ralentir à environ 3,5 %. Et surtout, selon le FMI, la pandémie "va balayer les progrès engrangés depuis les années 90" en matière de "réduction de la pauvreté" et des "inégalités".