DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’Union européenne réclame la livraison des vaccins contre le covid-19

euronews_icons_loading
L’Union européenne réclame la livraison des vaccins contre le covid-19
Tous droits réservés  OLI SCARFF/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne exige des explications. La présidente de l'institution, Ursula von der Leyen, s'est entretenue avec le patron d'AstraZeneca pour réclamer au géant pharmaceutique le respect de ses engagements contractuels concernant la livraison de vaccin contre le covid-19.

Cette mise au point s'est déroulée après l'annonce en fin de semaine dernière par l'entreprise qu'elle ne serait pas en mesure de livrer au cours du premier trimestre autant de doses que prévu. "La nouvelle n'a pas été très appréciée par la Commission et les Etats membres car nous attachons beaucoup d'importance à la livraison prévue des différents vaccins", explique le porte-parole de la Commission, Stefan de Keersmaecker.

L'UE veut savoir exactement combien de doses ont été produites par AstraZeneca

AstraZeneca évoque une baisse de rendement sur un de ses sites de production en Europe, une explication similaire à celle déjà employée par l'autre géant pharmaceutique Pfizer. Face à ces retards l'Italie dit vouloir lancer une procédure en justice contre les deux entreprises.

Mise à jour sur les voyages

Dans le même temps l'Union européenne actualise ses recommandations concernant les déplacements. Elle ajoute des zones rouge foncé à sa carte épidémiologique, des zones où le virus circule très rapidement et pour lesquelles des tests et une quarantaine sont obligatoires pour les voyageurs. Pour le professeur en droit européen Alberto Alemanno, la propagation de nouveaux variants permet à la Commission d’ajuster son positionnement. "La Commission européenne a toléré des restrictions majeures à la liberté de circulation qui n'étaient pas nécessairement justifiées d'un point de vue épidémiologique. La Commission a été très prudente à l'égard des pays qui ont adopté ces restrictions", explique-t-il. Cette évolution sanitaire est le moyen pour l’institution de "revenir sur ces erreurs passées".

La Commission souligne le bon déroulement de la campagne de vaccination malgré les lenteurs observées au lancement de la stratégie. Malgré les retards annoncés elle maintient son objectif de parvenir à vacciner d'ici la fin de l'été 70% de la population adulte.