DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

États-Unis : le plan de relance en partie débloqué mais le feu vert du Sénat se fait attendre

euronews_icons_loading
American President Joe Biden
American President Joe Biden   -   Tous droits réservés  Matt Slocum/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est une guerre des nerfs qui s'est jouée au Sénat américain. Après neuf heures de paralysie, les démocrates sont parvenus à convaincre un sénateur modéré de soutenir un amendement de compromis sur les allocations chômage, qui ouvre la voie à l'adoption d'un plan de relance de près de 1 900 milliards de dollars. Mais l'opposition républicaine n'a pas dit son dernier mot…

« Ils ont une liste de vœux qui est sans lien avec le Covid-19 et qu'aucun de nous ne va accepter, a martelé le sénateur républicain Lindsey Graham. Ils voient cela comme une opportunité de s'approprier l'argent pour leur liste de vœux libérale, en utilisant le Covid comme prétexte. C'est pour cela que nous sommes là. »

Pour le président démocrate Joe Biden, le feu vert à ce plan de relance est indispensable afin de maintenir à flot l'économie américaine malgré la pandémie. Il prévoit notamment des aides pour les États et les collectivités locales et un chèque de 1400 dollars pour des millions d'Américains.

« Les chiffres de l'emploi montrent qu'il y a urgence à adopter le plan de secours américain, a assuré Joe Biden. Notre économie a toujours 9,5 millions d'emplois de moins qu'à la même époque l'an dernier. À ce rythme, il faudrait deux ans pour revenir au même niveau. »

L'administration Biden mise sur un rebond de la consommation au printemps grâce à la vaccination de masse. Le plan de relance, s'il est adopté au Sénat, retournera pour un vote final devant la Chambre des représentants, où la majorité démocrate est plus confortable.