DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tosca envoûte le festival "Castell de Peralada"

euronews_icons_loading
Musica
Musica   -   Tous droits réservés  euronews
Par Andrea Bolitho
Taille du texte Aa Aa

Une version de concert de Tosca fait sensation au Festival "Castell de Peralada", dans le nord de l'Espagne.

Chaque été, le château de Peralada, dans la province de Gérone, se transforme en gigantesque et majestueuse salle de concert, aux rythmes de la musique lyrique. L'opéra

Jonas Kaufmann, Sondra Radvanovsky et Carlos Alvarez sont les interprètes vedettes d'une version de concert de la Tosca, l'opéra-thriller de Puccini, jouée sous la direction de Nicola Luisotti. Tout juste arrivés du Teatro Real de Madrid, cela a été l'occasion de mettre la musique au premier plan.

"C'est une version de concert et peut-être que le public a pu se concentrer davantage sur la musique qu'il ne le fait habituellement", estime le baryton espagnol Carlos Alvarez.

"Je trouve cela plus intime et on découvre d'autres couleurs quand on fait un concert", confirme la soprano américano-canadienne, Sondra Radvanovsky.

c'est l'un des opéras les plus parfaits jamais écrits
Jonas Kaufman
ténor

Le Cavaradossi du ténor allemand Jaunas Kaufmann est considéré comme un des rôles phares. "La musique est si claire, elle décrit et crée des images", dit-il. "Je pense que c'est l'un des opéras les plus parfaits jamais écrits, il y a probablement une poignée d'opéras où vous ne voulez pas manquer une seule note et définitivement Tosca en fait partie", explique-t-il.

"Cela parle d'amour, de lutte, de jalousie, du combat pour ce en quoi vous croyez et de la fidélité à vous-même. Cavaradossi et Tosca sont tous deux fidèles à eux-mêmes et c'est pourquoi ils meurent à la fin - désolé de le dire", s'enthousiasme Sondra Radvanovsky. "Le personnage de Tosca n'était pas une diva, mais une jeune chanteuse. Elle aime ce qu'elle fait, elle est amoureuse et je pense que c'est une Tosca plus simple et douce", précise-t-elle.

"Cavaradossi doit vraiment, vraiment aimer cette Tosca, et quoi qu'il arrive il fond sous ses yeux, et si la Tosca est ce personnage de garce comme on en voit parfois, ce ne serait pas crédible", selon Jonas Kaufmann.

Le baryton espagnol Carlos Alvarez a voulu ajouter une autre dimension à son interprétation du terrifiant chef de police, Scarpia. "Pensez à Scarpia comme un homme amoureux, désespérément amoureux, et vous oubliez l'archétype de quelqu'un qui est puissant et méchant, et vous pouvez être méchant mais d'une manière très délicate," dit-il.

Sondra Radvanovsky estime de son côté que la pureté est la clé de l'air emblématique de la Tosca. "A mon avis, plus 'Vissi d'arte' est chanté simplement, plus il est efficace, car c'est comme une humble prière", dit-elle.