DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Etats-Unis : une tempête affaiblie et des inondations meurtrières

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Bord de mer après l'arrivée de la tempête tropicale Henri - Montauk (Etat de New York, USA), le 22/08/2021
Bord de mer après l'arrivée de la tempête tropicale Henri - Montauk (Etat de New York, USA), le 22/08/2021   -   Tous droits réservés  AP / Craig Ruttle
Taille du texte Aa Aa

La tempête Henri qui a frappé le nord-est des Etats-Unis semble avoir été moins dévastatrice que prévue, avec essentiellement des dégâts matériels.

En revanche, de terribles inondations ont touché le Tennessee, faisant plusieurs morts.

Plus de peur que de mal aux Etats-Unis après l'arrivée de la tempête Henri. Elle a touché terre ce dimanche sur la côte nord-est. Et depuis, elle a perdu en intensité.

Pour l'heure pas de victimes à déplorer.

En revanche, des dizaines de milliers de foyers sont toujours privés d'électricité.

Certaines zones côtières sont toujours les pieds dans l'eau, en raison des pluies et des fortes vagues.

"On l'a échappé belle", a déclaré à l'AFP James Kiker, un habitant de Newport, affirmant n'avoir vu que "peu de dégâts" dans sa zone, avec quelques branches cassées.

Les autorités avaient multiplié les appels à la prudence à destination des habitants de la Nouvelle-Angleterre.

Cette région du nord-est des Etats-Unis est d'ordinaire épargnée par les ouragans, qui touchent souvent des Etats plus au sud près du Golfe du Mexique.

Là, la tempête Henri a frappé les côtes américaines au niveau de Rhode Island. Elle progresse assez peu, et continue de s'accompagner de fortes précipitations.

Tennessee : pluies "historiques" et meurtrières

Par ailleurs, des pluies considérables se sont abattues sur le Tennessee, dans le sud des Etats-Unis.

Le bilan humain est très lourd : au moins 22 morts et des dizaines de disparus.

Les services météo parlent d'intempéries "historiques" et une montée des eaux très rapide. Ce qui explique que tant de personnes se soient retrouvées prises au piège des inondations.