euronews_icons_loading
Au Pérou un oiseau victime de la marée noire

  Le Pérou exige une indemnisation du géant espagnol de l'énergie Repsol à la suite d'une marée noire provoquée par des vagues exceptionnelles dues à une éruption volcanique près de Tonga, dans le Pacifique Sud.

Les autorités ont fermé trois plages lundi après le déversement de 6 000 barils de pétrole lors du déchargement d'un pétrolier à la raffinerie de Pampilla, au large de Lima.

La marée noire de Repsol "est la pire catastrophe écologique de ces derniers temps à Lima, et a causé de graves dommages à des centaines de familles de pêcheurs. Repsol doit immédiatement compenser ces dommages", a déclaré le bureau du procureur général sur Twitter.

"Cette terrible situation a mis en danger la flore et la faune de deux zones protégées".

Les autorités péruviennes ont trouvé des animaux marins morts recouverts de pétrole.

Le déversement s'est produit samedi à la raffinerie au large de la ville de Ventanilla, dans la région de Lima, affectant une étendue de trois kilomètres de plages.

Les responsables de la raffinerie ont d'abord décrit le déversement comme "limité" et ont déclaré qu'ils travaillaient avec les autorités pour nettoyer les plages.

"Des barrières de confinement couvrant l'ensemble des zones touchées et des brigades composées d'équipes spécialisées en mer et sur terre ont été déployées", a déclaré la raffinerie, qui a imputé le déversement aux vagues exceptionnelles provoquées par l'éruption volcanique survenue à plus de 10 000 kilomètres.

La raffinerie pourrait être condamnée à une amende allant jusqu'à 34,5 millions de dollars, a déclaré lundi le ministère de l'environnement, alors que les procureurs ont ouvert une enquête sur la société pour contamination environnementale.

Mardi, l'organisme de réglementation de l'énergie et des mines Osinergmin a ordonné la suspension des activités de la raffinerie dans l'attente d'une enquête sur les causes du déversement.