PUBLICITÉ

Invasion russe : Kiev sur le pied de guerre, les miliciens s'organisent

Invasion russe : Kiev sur le pied de guerre, les miliciens s'organisent
Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Invasion de l'Ukraine : Kiev sur le pied de guerre, les miliciens s'organisent en attendant l'arrivée des Russes. Reportage de notre envoyée spéciale Valérie Gauriat

PUBLICITÉ

Alors que l'impressionnante colonne de chars russes en direction de Kiev se rapproche dangereusement de la capitale ukrainienne, notre envoyée spéciale Valérie Gauriat a sillonné les artères d'une cité qui se terre et qui se prépare au pire.

Aux principaux carrefours, des points de passage ont été installés. Les accès sont verrouillés par des barricades au mains de soldats aguerris, ou de miliciens fraîchement enrôlés, tous sont prêts à défendre leur ville, leur pays, leur liberté.

Au gré de ses rencontres, notre consoeur a croisé dans la rue un député ukrainien, Kalachnikov à la main. Oleksiy Goncharenko n'a pas hésité à endosser le rôle de résistant, au pied du Parlement.

"Le parlement ukrainien n'est pas seulement un endroit où l'on peut voter. Vous devez aussi le défendre avec un fusil dans les mains", explique le jeune parlementaire. "Si les Russes entrent dans la ville, je ferai de mon mieux. Probablement que je n'en ferai pas trop. Mais nous sommes nombreux, nous sommes des dizaines de milliers. Je suis sûr que s'ils entrent ici, ce sera l'enfer pour eux".

A l'entrée de la ville, notre envoyée spéciale a surpris un milicien en train de peindre un message sur un bâtiment. Son contenu sans équivoque s'adresse aux soldats russes.
"Allez vous faire f***tre", y est-il écrit.

Un "clin d'oeil" faisant écho aux derniers mots prétendument prononcés par des gardes-frontières ukrainiens retranchés dans une garnison sur petite île en mer d'Azov. Au tout début de l'invasion russe, ils auraient refusé de se rendre. La marine russe les aurait bombardés. Des événements contredits par les autorités russes.

Et même si cette histoire ne s'est pas passée comme la rumeur l'a propagée sur les réseaux sociaux, ce milicien l'affirme :

"En ce moment, c'est exactement ce que tous les Ukrainiens disent aux Russes : "allez vous faire f***tre", laissez-nous tranquilles. Nous sommes imbattables", insiste le milicien.

Ce combattant en est persuadé : avec ces milliers de résistants ukrainiens répartis sur tout le territoire, les Russes doivent s'attendre à de lourdes pertes. "L'Ukraine est le meilleur pays du monde. Gloire à l'Ukraine"!, lâche-t-il.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

No Comment : évacuations au nord de Kharkiv, Zelensky visite les blessés à l'hôpital