This content is not available in your region

Zone euro : croissance ralentie, inflation record

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
L'économie européenne au ralenti, entre pandémie et guerre en Ukraine.
L'économie européenne au ralenti, entre pandémie et guerre en Ukraine.   -   Tous droits réservés  Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

La croissance économique de la zone euro a ralenti à 0,2 % au premier trimestre par rapport au trimestre précédent, tandis que l'inflation restait à un niveau record en avril, a annoncé vendredi Eurostat, sur fond de pandémie et de guerre en Ukraine.

D'octobre à décembre, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) avait atteint 0,3 % pour les 19 pays partageant la monnaie unique.

Pour l'ensemble de l'Union européenne, le PIB a progressé de 0,4 % au premier trimestre, après 0,5 % sur les trois derniers mois de 2021, selon les estimations préliminaires de l'office européen des statistiques.

Après trois trimestres en territoire positif, le taux de croissance s'est cependant maintenu en forte hausse sur un an : +5 % pour la zone euro, +5,2 % pour l'UE, par rapport au premier trimestre 2021.

Parmi les grands pays, l'Espagne et l'Allemagne ont vu leur économie progresser de respectivement 0,3 % et 0,2 % sur les trois premiers mois de l'année, en glissement trimestriel. La France a connu une stagnation (0 %) et l'Italie une baisse (-0,2 %).

L'économie est notamment handicapée par la hausse des prix à la consommation, notamment dans le secteur de l'énergie, alimentée par la guerre en Ukraine. Le taux d'inflation dans la zone euro s'est maintenu à un niveau inédit en avril, à 7,5 % sur un an, selon Eurostat.

D'abord annoncée à 7,5 % en mars, l'inflation avait finalement été revue à 7,4 % le mois dernier pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique.

Ces chiffres sont les plus élevés enregistrés par l'office européen des statistiques depuis le début de la publication de cet indicateur, en janvier 1997. L'inflation a battu chaque mois un nouveau record depuis novembre.

En avril, comme les mois précédents, le taux de progression le plus élevé a été enregistré pour les prix du secteur de l'énergie (+38 %). Cette hausse a cependant légèrement ralenti par rapport à mars quand elle atteignait 44 %.

Mais la flambée des tarifs s'accélère dans les autres secteurs. Dans l'alimentation (y compris alcool et tabac), elle a atteint 6,4 %, après 5 % en mars. Dans l'industrie, elle a progressé à 3,8 % (+0,4 point par rapport à mars). Même tendance dans les services: +3,3 % (+0,6 point).