This content is not available in your region

L'inflation atteint de nouveaux sommets en Europe

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le bâtiment de la Banque centrale européenne à Francfort, en Allemagne, jeudi 30 décembre 2021
Le bâtiment de la Banque centrale européenne à Francfort, en Allemagne, jeudi 30 décembre 2021   -   Tous droits réservés  Michael Probst/Associated Press

L'inflation va continuer d'accélérer dans les prochains mois, en France, pesant sur la confiance des ménages et leur pouvoir d'achat, selon l’Insee. L'Institut national de la statistique estime toutefois que le "bouclier tarifaire" sur le gaz et l'électricité et la "remise carburants" mis en place par le gouvernement ont permis de limiter la casse. Avec un taux de 5,4%, la France est moins touchée que certains de ces voisins.

Avec le Covid-19 et la guerre en Ukraine, c’est toute l’Europe qui est frappée par l’inflation. Selon l’office statistique de l’Union européenne Eurostat, les taux annuels ont atteint des records ces dernières semaines dans de nombreux pays. A commencer par l’Estonie, qui avec 19%, connait la plus haute hausse annuelle d’Europe au mois d’avril, subissant particulièrement les hausses des prix de l’énergie comme les autres pays baltes.

Les Pays-Bas (11,2%) et l'Allemagne (7,8%), puissances exportatrices, sont quant à eux touchés par l’augmentation des prix des matières premières.

La guerre en Ukraine fait aussi planer le doute d’une pénurie de certains produits alimentaires comme les huiles végétales et les céréales, la Russie et l’Ukraine faisant partie des plus gros producteurs.

Mais c’est bien le secteur de l’énergie qui créé le plus de tensions, avec une hausse annuelle de 38% au mois d’avril pour les pays de la zone euro. L'Europe est désormais confrontée à la question des alternatives en cas d’embargo total sur le gaz et le pétrole russe.

En dehors de l’Europe, les grandes puissances ne sont pas non plus épargnées. Les Etats-Unis ont connu leur plus haut taux d’inflation annuelle depuis 40 ans au mois de mars. En cause : les prix de l’essence et les pénuries de biens et de main-d’œuvre.

En Chine, la courbe de l’inflation suit quant à elle celle de l’épidémie de Covid-19. La vague de contaminations et la politique zéro Covid ont mis à l’arrêt certaines grandes villes du pays comme Pékin et Shangaï ces dernières semaines.