La Pologne détruit quatre monuments soviétiques, "symboles", selon elle, d'un système qui perdure

La Pologne abat quatre monuments soviétiques
La Pologne abat quatre monuments soviétiques Tous droits réservés Mikołaj Bujak /AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Pologne détruit quatre monuments en mémoire de soldats soviétiques tués durant la Seconde Guerre mondiale, Varsovie parle de "symboles" d'un régime meurtrier.

PUBLICITÉ

La Pologne a détruit quatre monuments soviétiques en mémoire des soldats de l'Armée rouge tombés en combattant les troupes nazies lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le président de l'Institut polonais de la Mémoire estime qu'en 1945 l'Armée rouge n'a pas apporté la libération, mais une autre forme de captivité et qu'aux yeux de Moscou, la Pologne était un "butin".

Karol Nawrocki, président de l'Institut polonais de la Mémoire : "C'est le symbole d'un système qui, après 1945, a transformé ses vassaux et colonisé la moitié de l'Europe, y compris notre pays, la Pologne**,**un système qui a continué à assassiner les héros polonais dans ses chambres de torture de la sécurité secrète, dans les forêts, dans les rues."

Selon Karol Nawrocki, l'esprit du système soviétique n'a pas disparu avec notamment, aujourd'hui, l'invasion russe de l'Ukraine.

Depuis 1989, la Pologne efface de l'espace public les symboles de la domination soviétique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les élections locales polonaises, test ultime avant les élections européennes

Crise diplomatique entre la Pologne et Israël après la mort de sept humanitaires à Gaza

En Pologne, la communauté LGBT en quête d'égalité