La passion du parfum : un entrepreneur s'inspire des odeurs du Moyen-Orient pour ses créations

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La passion du parfum : un entrepreneur s'inspire des odeurs du Moyen-Orient pour ses créations
Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai

Chez David Benedek, le goût du parfum se transmet de génération en génération. Ses grands-parents paternels sont arrivés à Paris de Transylvanie dans les années 1950 où ils ont ouvert leur première boutique dans le quartier du Palais-Royal.

"Mes parents sont toujours propriétaires de la boutique aujourd'hui. J'ai donc vraiment grandi entouré de parfums. Et en fait, c'est comme ça que mon amour pour les parfums est né", a déclaré l'entrepreneur à Euronews.

Né à Paris en 1989, il a monté sa propre marque BDK Parfums en 2016 après avoir étudié les parfums et les cosmétiques à l'Institut français de la mode. "Quand on imagine le parfum, cela prend du temps. Et j'avais l'habitude de faire beaucoup de peintures quand j'étais plus jeune. Donc quand je crée mon parfum, je pense toujours à la texture et à la couleur, puis je réfléchis au message que je veux délivrer à mon client", explique t-il.

Pour David Benedek, le processus de création du parfum parfait est une science : "Vous savez, c'est comme lorsque vous cuisinez, vous devez élaborer votre propre recette, n'est-ce pas ? Donc vous essayez et vous devez aller loin pour revenir un peu sur ce que vous avez fait. En clair, en fonction de l'humeur que je veux exprimer dans le parfum, j'essaie différentes combinaisons avec le parfumeur et je m'occupe de la formule. Si la formule est bien mélangée, elle est bien équilibrée. Et en fait, cela prend du temps."

"Depuis le Covid, les gens se concentrent sur ce qui leur apporte de la joie et du confort"

Le marché mondial des parfums devrait atteindre 53 milliards d'euros d'ici 2027. L'entrepreneur affirme que le Covid a eu un grand rôle à jouer dans la stimulation des marchés actuels. "Je pense que, surtout que depuis l'apparition du Covid, les gens prennent beaucoup plus soin d'eux-mêmes, et ils se concentrent vraiment sur ce qui peut leur apporter de la joie et aussi du confort. Et je pense que le parfum fait enfin partie du jeu", a-t-il déclaré.

S'adressant à Euronews à Dubaï où il lançait son nouveau parfum Ambre Safrano, il a également commenté les odeurs et les ingrédients qu'il aime utiliser dans ses créations : "[Il] y a des matières premières communes que j'aime utiliser dans mes parfums, comme, par exemple, le bois de santal, la vanille. J'aime utiliser beaucoup de musc pour que les gens soient encore plus sensuels", ajoutant : "J'aime le bois de oud depuis que je suis très jeune et il est très symbolique."

À une question sur les ingrédients synthétiques et naturels des parfums, il déclare : "Je pense qu'il existe des matières premières synthétiques extraordinaires qui coûtent encore plus cher que les matières premières naturelles. Et je pense que pour faire un beau parfum, il faut vraiment les deux. Les molécules synthétiques ont l'envie naturelle de s'exprimer dans une formule. Donc, chez BDK, j'utilise à la fois des matières premières naturelles et synthétiques, en particulier le musc. Nous avons un musc synthétique étonnant qui a le parfum pour fleurir et s'épanouir."