EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Russie n'exclut pas de frapper les instructeurs français en Ukraine

Les instructeurs français sont des "cibles légitimes" pour Moscou
Les instructeurs français sont des "cibles légitimes" pour Moscou Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par Amandine Hess
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tandis que l’envoi d'instructeurs français en Ukraine est en cours d'étude, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov est en tournée dans les pays ouest-africains proches de France. Moscou essaie d'obtenir la neutralité de l'Afrique dans la guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

La Russie n'exclut pas de frapper les instructeurs français en Ukraine, dont l’envoi est actuellement en discussion entre Paris et Kiev.

Les instructeurs français sont des "cibles légitimes" pour Moscou, a menacé le ministre russe des Affaires étrangères, lors d'une visite en République du Congo.

Qu’ils soient membres des forces armées françaises ou simplement mercenaires, ils représentent une cible absolument légitime pour nos forces armées.

Sergueï Lavrov
Ministre russe des Affaires étrangères

Sergueï Lavrov est en tournée en Guinée-Conakry, au Congo-Brazzaville et au Tchad, trois pays proches de la France.

Le dirigeant de la diplomatie russe a visité le continent africain à plusieurs reprises ces deux dernières années.

La Russie cherche à obtenir le soutien — ou du moins la neutralité — de bon nombre des 54 pays africains dans le cadre de l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par Moscou.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : Macron va proposer une trêve lors des JO, Poutine “prêt à examiner toutes les questions"

Moscou réagit aux propos d'Emmanuel Macron sur la perspective d'envoyer des troupes en Ukraine

Le chef de l'OTAN tempère les propos d'Emmanuel Macron sur l'envoi de troupes en Ukraine