EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Moscou fustige les nominations d’Ursula von der Leyen et de Kaja Kallas

Le Premier ministre estonien Kaja Kallas, à gauche, salue la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen lors de leur rencontre à la Stenbock House, à Tallinn, le 10 octobre 2022.
Le Premier ministre estonien Kaja Kallas, à gauche, salue la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen lors de leur rencontre à la Stenbock House, à Tallinn, le 10 octobre 2022. Tous droits réservés AP Photo/Pavel Golovkin
Tous droits réservés AP Photo/Pavel Golovkin
Par Euronews avec AP & EBU
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Moscou n’a pas tardé à réagir, après l’annonce des nominations d’Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission européenne, et de Kaja Kallas comme nouvelle cheffe de la diplomatie de l’UE.

PUBLICITÉ

Les chances d'amélioration des relations entre l'UE et la Russie sont "mauvaises" après les nominations "russophobes" de la veille au sommet de l'Union, a déclaré vendredi le porte-parole du Kremlin.

Dmitri Peskov a cité nommément Ursula von der Leyen, qui a été choisie pour un nouveau mandat à la présidence de la Commission européenne, et la Première ministre estonienne Kaja Kallas, choisie comme nouvelle cheffe de la diplomatie de l'UE.

"Mme von der Leyen n'est pas favorable à la normalisation des relations entre l'UE et la Russie", a-t-il déclaré.

"Jusqu'à présent, Mme Kallas n'a pas non plus fait preuve d'un penchant pour la diplomatie et est bien connue parmi nous pour ses déclarations implacables et parfois même rageusement russophobes. Nous ne pensons donc pas que la diplomatie européenne agira d'une manière ou d'une autre en faveur d'une normalisation des relations", a poursuivi Dmitri Peskov.

Les relations entre Bruxelles et Moscou sont glaciales depuis l'invasion de l'Ukraine, en février 2022.

Depuis que Moscou a lancé son invasion massive de l'Ukraine en 2022, Kaja Kallas a joué un rôle moteur au sein de l'UE pour punir la Russie par des sanctions, envoyer un soutien militaire à Kyiv et renforcer les capacités de défense de l'UE.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les postes clés de l'UE décidés, quelle est la prochaine étape ?

L’Union européenne doit désigner ses prochains responsables institutionnels

Kaja Kallas démisionne en vue de devenir cheffe de la diplomatie européenne