Contenu partenaire

 OCP
Le « contenu partenaire » est un contenu payé et contrôlé par l'annonceur. Ce contenu est produit par les départements commerciaux et n'implique pas la rédaction ou les journalistes d'Euronews. Le partenaire financier a le contrôle des sujets, du contenu et détient l'approbation finale en lien avec le département production commerciale d'Euronews.
Contenu partenaire
Le « contenu partenaire » est un contenu payé et contrôlé par l'annonceur. Ce contenu est produit par les départements commerciaux et n'implique pas la rédaction ou les journalistes d'Euronews. Le partenaire financier a le contrôle des sujets, du contenu et détient l'approbation finale en lien avec le département production commerciale d'Euronews.
OCP

Groupe OCP : réhabilitation minière et développement de projets agricoles

Plantation d'arbres sur une ancienne mine de phosphate, Khouribga, Maroc
Plantation d'arbres sur une ancienne mine de phosphate, Khouribga, Maroc   -   Tous droits réservés  OCP

Des sols en bonne santé sont un élément déterminant pour l'avenir de la planète. Sans terres saines et fertiles, nous ne pouvons nourrir une population mondiale grandissante.

En tant que dépositaire responsable des plus grandes réserves de phosphate au monde, ressource essentielle à la production d'engrais, le Groupe OCP vise à atteindre une efficacité maximale dans ses activités tout en réduisant son impact sur l'environnement, dans l’immédiat et à long terme.

Le premier producteur mondial d'engrais phosphatés s'est, en effet, engagé à réhabiliter progressivement ses anciens terrains miniers et d’autres terres inutilisées aux environs de ses sites, à travers divers projets de développement durable, tels que la plantation de centaines d'arbres sur l'ensemble de ses sites.

Depuis 2013, OCP adopte d’ailleurs une nouvelle approche de réhabilitation des mines, consistant à restaurer les écosystèmes et milieux naturels, et à les valoriser.

La vie après les mines : réhabilitation des sols et aménagement de fermes modèles

La réhabilitation des sols commence dès l’affectation d'une parcelle de terre pour l'exploitation minière. Avant l’excavation, la couche arable fertile est retirée et conservée, afin d'être utilisée ultérieurement pour aménager de nouveaux terrains, souvent adjacents à des mines en activité.

Des recherches sont ensuite effectuées pour déterminer les cultures les plus adaptées aux spécificités de la région, celles-ci doivent pouvoir résister à la sécheresse et s'adapter aux conditions du sol. La terre elle-même est enrichie en terre végétale, en compost et en micro-organismes et les systèmes d'irrigation sont également mis en place pour optimiser l'usage de l'eau de pluie.

Les arbres et les cultures, particulièrement les céréales et les plantes aromatiques, accroissent la valeur de ces terres précédemment stériles, et apportent également des bienfaits socio-économiques aux agriculteurs locaux.

Sur le site de Gantour, ce sont 1200 hectares d'anciens terrains miniers qui ont fait l'objet de travaux de réhabilitation et de reboisement. Depuis 2015, environ 42 000 arbres et cultures variées ont été plantés sur ces terres. La plupart de ces arbres et cultures ont été choisis pour répondre aux spécificités climatiques de la région. On recense le quinoa, le romarin, les baies de goji, mais aussi d'autres variétés qui ont été plantées à des fins de recherche et d’expérimentation.

© OCP
Terre réhabilitée, Khouribga, Maroc© OCP

Cette initiative, sur le site de Gantour mais aussi sur celui de Khouribga, vise entre autres à réhabiliter 1 000 hectares par an ; soit deux fois la superficie des terres exploitées pour l’extraction du phosphate. À la fin de l'année 2020, le Groupe OCP avait déjà planté 4,5 millions d'arbres, répartis sur 4 500 hectares d'anciens terrains miniers. Des centaines de milliers d'oliviers et d'arganiers prospèrent aujourd'hui sur ces sites autrefois abandonnés.

À terme, OCP espère réhabiliter plus de 17 000 hectares de terres sur les seuls sites de Khouribga, Benguerir et Youssoufia, pour y planter des cultures céréalières, des arbres fruitiers et des forêts, ainsi que des légumes et des plantes destinées à la production de biocarburants.

Outre les terres précédemment exploitées pour l'extraction du phosphate, OCP œuvre aussi à la transformation de vastes superficies de terres marginales, des terres dont le sol est jugé trop pauvre pour pouvoir être cultivé. Il peut s'agir de terres ayant fait l'objet de cultures intensives, de terres situées dans des régions où les taux élevés d'évaporation génèrent une forte salinité, ou encore de terres polluées.

Des travaux de recherche menés par le Groupe visent d’ailleurs à résoudre ce problème de la salinité. OCP a, ainsi, créé l’African Sustainable Agriculture Research Institute (ASARI) pour préserver les moyens de subsistance des agriculteurs et contribuer à la sécurité alimentaire dans les régions du sud du Maroc, où ce phénomène est présent. Le projet s’appuie sur de la recherche en biotechnologie afin d’apporter des solutions au secteur de l'agriculture et de l'élevage.

Réduire les émissions de CO2 grâce au projet de « Carbon Farming »

Une telle réhabilitation devrait aussi améliorer sensiblement l'empreinte carbone de l'entreprise. En effet, le reboisement des sites et anciens terrains miniers est un outil important pour réduire les émissions de CO2, tout en assurant des revenus aux communautés locales avoisinant les sites OCP.

En 2018, OCP a lancé un projet de « Carbon Farming » dans le cadre d'une collaboration avec l'université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et la société scandinave St1. Cette initiative vise à atténuer les effets du changement climatique, en créant des puits de carbone sur d'anciennes terres minières et au niveau d'autres zones arides.

Toujours dans sa phase pilote, le projet a d'ores et déjà permis d'identifier des espèces végétales à croissance rapide et d'optimiser leur croissance dans des zones arides et semi-arides, grâce à différentes techniques d'irrigation et de traitement des sols.

Une approche « écosystémique » au service des coopératives locales

L'engagement d'OCP pour répondre aux Objectifs de Développement Durable ne se limite pas à la préservation de l'environnement. Les projets menés par le groupe ont aussi pour vocation de créer des opportunités socio-économiques dont les communautés locales sont les premières à bénéficier.

En effet, l'approche « écosystémique » d'OCP vise à soutenir et à encadrer la création de projets agricoles, en offrant des occasions de développement socio-économique et de création d’emplois pour la région.

L'objectif est de mettre les terres minières réhabilitées à la disposition de coopératives agricoles et de les soutenir à tous les échelons de la chaîne de valeur, pour obtenir des produits finis certifiés et de haute qualité, faciles à introduire sur le marché, car issus des meilleures pratiques agroécologiques.