Les ministres britanniques libres de faire campagne pour le oui ou pour le non

Les ministres britanniques libres de faire campagne pour le oui ou pour le non
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le Premier ministre britannique laisse le champ libre à ses ministres pour faire campagne en faveur de la sortie ou du maintien du Royaume-Uni au

PUBLICITÉ

Le Premier ministre britannique laisse le champ libre à ses ministres pour faire campagne en faveur de la sortie ou du maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne.

David Cameron s‘épargne ainsi une crise au sein de son gouvernement puisque près d’un tiers de son équipe ne cache pas son euroscepticisme. Cette solution suspend de fait la responsabilité collective de l’exécutif et permet ainsi d‘éviter des démissions ministérielles.

Les europhobes du UKIP et certains membres du Parti conservateur veulent quitter le bloc européen. En face, une partie des conservateurs, les travaillistes et les libéraux démocrates veulent maintenir Londres au sein de l’Union.

David Cameron s’est engagé à organiser d’ici la fin de l’année 2017 un référendum sur l’adhésion du Royaume-Uni. Il réclame une réforme des institutions européennes. Un accord pourrait être conclu lors du prochain sommet des 28 prévu en février.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE s'efforce de limiter les débordements du conflit israélo-iranien

Elections européennes : le parti grec Syriza prêt à présenter des candidats

En Croatie, une campagne à couteaux tirés entre le Premier ministre sortant et l'actuel Président