PUBLICITÉ

Legends of Space : les missions Voyager, au plus loin dans l'espace

Legends of Space : les missions Voyager, au plus loin dans l'espace
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les sondes Voyager lancées en 1977 ont changé l'histoire de l'astronomie en s'approchant des planètes les plus éloignées de notre système solaire.

PUBLICITÉ

Dans cette édition de notre mini-série ‘Legends of Space’, nous célébrons un anniversaire : les deux petites sondes Voyager qui ont quitté la Terre il y a 40 ans, en août et septembre 1977, sont aujourd’hui, les objets construits par l’homme les plus éloignés dans l’espace. Cette mission de la NASA a offert à l’humanité une visite inédite du fin-fond de notre système solaire, de Jupiter à Uranus.

Le chef de la division Opérations scientifiques des missions Système solaire à l’Agence spatiale européenne (ESA) Gerhard Schwehm revient pour nous, sur l’origine de cette mission : “Quelqu’un aux Etats-Unis a eu cette idée géniale : ‘Si on sélectionne une date de lancement appropriée, on peut avec un seul engin visiter toutes les planètes’. Donc les Américains ont lancé les sondes en 1977 et elles se sont approchées de Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune,” précise-t-il.

Scientifique sur le projet Rosetta (ESA), Matt Taylor estime pour sa part que “les missions Voyager montrent combien l’espace est immense. On les a lancées dans les années 70 et on débat encore de savoir si elles sont toujours dans notre système solaire, souligne-t-il. On dit souvent que l’espace est immense et les sondes Voyager le prouvent : c’est comme si elles étaient encore dans notre jardin," lance-t-il dans un sourire.

Il y a 40 ans la mission spatiale Voyager s’envolait https://t.co/bg6Ln27lis#AFPpic.twitter.com/bO6McJNO61

— Agence France-Presse (@afpfr) 27 août 2017

Jorge Vago, responsable de la mission ExoMars (ESA), évoque avec passion, sa découverte des images envoyées par les sondes et parle de ““planètes incroyables”:http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/exploration-spatiale-sondes-voyager-1-2-fetent-leurs-40-ans-loin-humanite-12685/. Saturne est absolument magnifique, les systèmes de tempêtes et l’atmosphère de Jupiter sont extraordinaires et puis, il y a aussi ses lunes comme Io avec tout son volcanisme et la blanche Europe avec toute son eau, s’enthousiasme-t-il. Cela ressemblait à une collection de bijoux,” assure-t-il.

[RPT] Europa and Jupiter from Voyager 1: https://t.co/iqm0ZIvWFa by pic.twitter.com/bsNX0OWtuX

— Astro Pic Of The Day (@apod) 5 septembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ozone et les vents, mystères de notre atmosphère

Objectif Lune : la mission Artemis II

Space : des satellites pour comprendre le réchauffement climatique