DERNIERE MINUTE

Vidéo

Dans son dernier rapport, l'AIEA affirme avoir détecté des "particules d'uranium naturel" liées à des activités humaines sur un site iranien non déclaré. Le gendarme du nucléaire s'alarme également du niveau élevé du stock d'uranium faiblement enrichi.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.