This content is not available in your region

Expérience nature et camping dans la réserve du désert de Dubaï

euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

Le désert de Dubaï offre quelques-uns des plus beaux paysages naturels préservés des Émirats arabes unis. On trouve en son sein, une zone protégée fermée de 225 km². Et pour la première fois, dans le cadre de l'expérience proposée par un opérateur, les participants peuvent y entrer avec leur propre véhicule et y camper pour la nuit.

Sur le chemin, nous apercevons des gazelles. À notre entrée dans la réserve et avant de poursuivre à travers les dunes pour rejoindre notre campement, nous avons droit à un briefing sécurité. Nous demandons à l'organisateur ce qui nous attend dans les prochaines 24 heures.

"Du safari traditionnel"

"On est là pour quelque chose d'assez exceptionnel," assure Rob Nicholas, fondateur et dirigeant de Sand Sherpa. "C'est la première fois que cette expérience est accessible à des personnes qui conduisent elles-mêmes leur véhicule, ça va être génial, ça n'a rien à voir avec la conduite à vue dans les dunes, c'est plutôt du safari traditionnel," fait-il remarquer.

"On va voir des gazelles, des oryx, des lézards et d'autres créatures fascinantes le long du parcours : on est à l'intérieur de la réserve qui fait 225 km², elle représente 5% du désert de Dubaï," explique-t-il. "En même temps, on essaie de vous montrer comment aborder les 95 autres pour cent, donc après l'expérience d'aujourd'hui, on espère que vous irez les explorer par vous-mêmes," dit-il.

Rob Nicholas nous fait ensuite vérifier notre position de conduite au volant de notre 4x4 : "Tous les paramètres sont réglés pour vous, donc en mode "sable", cela surélève un peu le véhicule, l'antipatinage des roues est coupé et vous devez être assise confortablement," précise notre accompagnateur.

euronews
Un oryx d'Arabie sur le chemin du campementeuronews

"Ce qu'il y a de plus beau aux Émirats"

Alors que notre convoi s'élance en direction de notre campement, nous en apprenons plus sur notre environnement et sur les espèces animales présentes autour de nous. "Il y a deux espèces de gazelle, une espèce d'oryx et il y a quantité d'autres créatures, des oiseaux aux lézards," précise Rob Nicholas.

"Tout le monde a été confiné cette année et maintenant, il est temps de sortir et d'explorer et regardez la vue qu'on a autour de nous," nous invite-t-il. "C'est ce qu'il y a de plus beau aux Émirats selon moi," estime-t-il.

Sur le parcours, nous nous arrêtons pour laisser passer et admirer deux superbes oryx qui viennent de traverser la piste.

Mini-caravanes toutes équipées

Puis au cœur des dunes surgit l'oasis où nous allons camper. Notre campement est formé de plusieurs anciennes remorques militaires Penman transformées en mini-caravanes tout équipées.

Rob Nicholas nous montre ce qu'elles renferment : "Vous avez votre placard de cuisine avec tout ce qu'il vous faut : bouilloire, couverts, ustensiles, café, thé, lait en poudre, gobelets... Tout ce qu'il vous faut pour préparer à manger," dit-il.

"Vous avez aussi un frigo-freezer," nous présente Rob Nicholas. "On le fait glisser et il bascule, donc c'est pratique : vous pouvez l'ouvrir et vous avez de l'eau qui a été rafraîchie spécialement pour vous et sur la gauche, vous avez des glaçons prêts pour vos boissons : tout est déjà à disposition," décrit-il.

"Il y a aussi un petit système de douche privative et il y a aussi une cabine qui se met en place sur la partie gauche de la remorque," poursuit-il.

Le soir, à la lueur du feu de camp, il est temps de dîner, puis de se coucher, le ciel étoilé au-dessus de nos têtes.

euronews
Nos mini-caravanes pour la nuiteuronews

Traces d'animaux et fauconnerie

Au matin, après une toilette rapide, c'est l'heure du briefing de la journée. Pete Bergh et son adorable rapace Sally nous ont rejoints. Il fait partie de l'équipe de Sand Sherpa et il dirige une fauconnerie. Il nous explique ce que nous allons faire dans les heures qui suivent : "Ce sera un mélange de balade à pied et dans les airs avec Sally. On va vous initier et vous pourrez essayer de la faire voler," dit-il.

"On va aussi scruter le sol : le désert prend vie la nuit, donc on va regarder les traces que des animaux ont laissées dans le sable et voir lesquels on peut identifier," fait-il remarquer.

Nous nous essayons à la fauconnerie avec Sally. Puis nous avons la chance de déceler des empreintes de renard, de scarabée, de gazelle et même de serpent.

En quittant le campement et en admirant une dernière fois ces paysages incroyables, on a du mal à croire que cette réserve n'est qu'à une demi-heure d'une mégalopole cosmopolite.