EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Ukraine : les FEMEN crient au complot après la "découverte" des armes dans les locaux de l'organisation

Ukraine : les FEMEN crient au complot après la "découverte" des armes dans les locaux de l'organisation
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Le mouvement féministe FEMEN a accusé la police de Kiev d’avoir intentionnellement planqué des armes et des explosifs dans les locaux de l’organisation dans le but de salir la réputation du groupe et de freiner ses activités.

Le porte-parole de la police ukrainienne a déclaré que la descente et la fouille dans les locaux des FEMEN ont été effectuées suite à l’appel téléphonique anonyme leur communiquant l’adresse à laquelle seraient stockés des matériaux dangereux.

Sur la vidéo réalisée apparemment par la police, les agents montrent une grenade et un pistolet qui auraient été cachés sous les panneaux du plafond.

La police de Kiev a également déclaré d’avoir découvert des photos du président Vladimir Poutine et du Patriarche Cyrille 1er de Moscou, les représentant au centre d’une cible de sniper.

Les principales activistes de FEMEN ont été interrogées par la police et leurs bureaux ont été scellés. Des accusations formelles de possession illégale d’armes et d’explosifs ont été évoquées mais personne n’a encore été arrêté. Les militantes disent s’attendre à des accusations de complot visant à tuer Poutine et le Patriarche Cyrille. Tous deux étaient présents à Kiev le mois dernier pour commémorer le 1025e anniversaire du baptême de la Russie Kievienne.

FEMEN nient toutes les accusations et affirment qu’il s’agit d’une provocation organisée par les services de sécurité dans le but de les arrêter.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la défense aérienne reste la priorité

Pour faire face au manque de munitions, l'Ukraine investit dans la production locale

Guerre Russie-Ukraine : Les Etats-Unis vont envoyer environ 300 millions de dollars d'armes à Kyiv