PUBLICITÉ

Le sacrifice héroïque d’un adolescent au Pakistan

Le sacrifice héroïque d’un adolescent au Pakistan
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Lundi dernier, Aitzaz Hassan, 15 ans, se rend à son école un peu en retard. En chemin, il aperçoit un homme suspect. Celui-ci était effectivement sur le point de pénétrer dans l’enceinte de cette école d’Ibrahimzai, ville à majorité chiite dans le nord-ouest du pays, et d’actionner les explosifs qu’il transportait. N’écoutant que son courage, Aitzaz s’est jeté sur le kamikaze, le forçant à se faire exploser loin de son objectif. Le jeune homme y a perdu la vie. Mais, il a ainsi sauvé de nombreuses vies. Son établissement scolaire est l’un des plus grands de cette province du Khyber Pakhtunkhwa, fréquenté par plus de 1 000 élèves. Le bilan de cet attentat avorté aurait pu être terrible.

Nation need #onemillionaitzaz to make it safe & sound #ShaheedAitzaz#AitzazHassan#AitzazBraveheart#Hangupic.twitter.com/VzMODDAyHP

— Shahid Kazmi (@shaahidkazmi) January 9, 2014

Son geste a déclenché une vague d’émotion dans le pays. Son père, Mujahid Ali Bangash, a affirmé avoir reçu de très nombreux messages de condoléances et qu’il était fier que son fils se soit sacrifié par une noble cause. La bravoure du jeune héros a déclenché une multitude de réactions sur les réseaux sociaux. Le jeune homme est loué par des anonymes et des personnalités avec le hashtag #AitzazBraveheart (Atizaz le brave). Sur Twitter, Sherry Rehman, ex-ambassadrice pakistanaise à Washington et l’une des plus influentes figures de l’opposition a ainsi déclaré que « Aitzaz Hassan est la fierté du Pakistan. Il faut au moins lui donner une médaille (posthume) ».

Hangu's shaheed Aitzaz Hasan is #Pakistan's pride. Give him a medal at least. Another young one with heartstopping courage #AitzazBraveheart

— sherryrehman (@sherryrehman) January 9, 2014

Le chef de la police locale a exhorté les autorités du pays à décerner la plus haute distinction civile à Atizaz. La demande de Nasir Khan Durrani, en charge de la sécurité dans cette province voisine de l’Afghanistan et la plus touchée par des attentats fomentés par les talibans, sera sans doute entendue à Islamabad.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pakistan : Shehbaz Sharif nouveau Premier ministre malgré les contestations de l'opposition

Pakistan : Imran Khan condamné à 14 ans de prison

L'ancien Premier ministre du Pakistan Imran Khan condamné à dix ans de prison