DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les internautes mis à contribution pour retrouver le vol MH370

Les internautes mis à contribution pour retrouver le vol MH370
Taille du texte Aa Aa

Depuis plus de six jours, le Boeing 777 de Malaysia Airlines reste introuvable. Malgré les efforts et les moyens déployés par plusieurs dizaines de pays, le mystère de la disparition du vol MH370 reste entier. Parti samedi 8 mars de Kuala Lumpur en Malaisie, l’avion et ses 239 passagers ont disparu des écrans radar au-dessus du Golfe de Thaïlande et n’ont jamais atteint leur destination, Pékin. Grâce à l’initiative d’une société américaine, les internautes peuvent également participer aux recherches.

« L’union fait la force », c’est en substance le raisonnement que les équipes de Digitalglobe ont dû tenir. Cette compagnie d’imagerie satellite est à l’origine d’une campagne de « crowdsourcing », soit un travail collaboratif à l’image de l’encyclopédie Wikipedia par exemple, via sa filiale Tomond, une plateforme d’échange et de partage.

Concrètement, Digitalglobe a mis à disposition des internautes des images prises à partir de dimanche 9 mars. Cinq de ses satellites ont été repositionnés à cette occasion. Via l’interface de Tomond, un terme emprunté à la langue mongole signifiant « grands yeux », les secouristes virtuels peuvent baliser des dizaines de milliers de km2 et traquer débris et autres traces de carburant suspects.

Les serveurs de la compagnie, victimes du succès de l’opération, ont été rapidement débordés. Sur son compte Twitter, Digitalglobe a indiqué tout mettre en œuvre pour gérer le trafic.

Selon d’autres informations postées par la société sur son blog, plus de deux millions de personnes auraient pris part à l’initiative, répertoriant plus de 60 000 zones sur les 24 000 km2 d’images disponibles.

Le moindre indice est ainsi « taggué » par les volontaires, mais rien de concluant n’a pour l’instant été découvert. Digitalglobe a indiqué fournir de nouveaux clichés, en espérant que ces recherches ne restent pas infructueuses.


Une des zones répertoriées par un des usagers de tomnod

Tomnod a hébergé une initiative similaire en novembre dernier, après le passage du typhon Haiyan qui avait ravagé les Philippines. Les informations récoltées par les internautes ont été transmises aux secouristes sur place.

Mais reste à savoir si cette aide numérique a été précieuse.

Illustration : le Boeing de Malaysia Airlines, qui a disparu le 8 mars, ici photographié en décembre 2011 lors d’un décollage depuis l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle en France (CC / Laurent ERRERA)