PUBLICITÉ

Yémen : le camp rebelle accepte une trêve

Yémen : le camp rebelle accepte une trêve
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un espoir d’accalmie au Yémen où les militaires yéménites alliés aux rebelles Houthis annoncent accepter la trêve proposée par Ryad. Le cessez-le-feu

PUBLICITÉ

Un espoir d’accalmie au Yémen où les militaires yéménites alliés aux rebelles Houthis annoncent accepter la trêve proposée par Ryad.

Le cessez-le-feu humanitaire doit prendre effet à partir de mardi et durer cinq jours.

Par ailleurs, tôt ce dimanche matin, la résidence de l’ex président Ali Abdalah Saleh, à Sanaa, a été bombardée par des avions militaires de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite.

L’ex président Saleh, qui est soupçonné d‘être allié aux rebelles Houthis, ne se trouvait pas dans la capitale yéménite au moment des bombardements.

L’attaque a été menée au terme d’une nuit d’intenses bombardements sur les positions rebelles, et notamment sur l’aéroport de Sanaa.

L’ONU a plusieurs fois dénoncé les frappes contre l’aéroport de Sanaa qui constitue une voie vitale pour transporter les secours humanitaires au Yémen.

En un peu plus d’un mois le conflit a fait plus de 1400 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Yémen : l'Arabie saoudite annonce une trêve humanitaire de cinq jours

Iran : l'Arabie saoudite "mérite une punition sévère pour ses crimes au Yémen"

Yémen : poursuite des combats et des raids aériens