"We are the World" repris en choeur au sommet de l'OTAN

"We are the World" repris en choeur au sommet de l'OTAN
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec APTN, AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

C'est hier soir, en Turquie, que les participants à la réunion ont entonné cette chanson, mais aujourd'hui, l'heure était aux discussions sérieuses.

PUBLICITÉ

L’OTAN et l’Union européenne vont travailler ensemble pour contrer les tactiques de “guerre hybride“.

Confrontées à la menace jihadiste et à une Russie, jugée péremptoire et plus agressive depuis la crise ukrainienne et l’annexion de la Crimée, l’Alliance atlantique doit s’adapter.

Cyber-attaques, guerre de l’information et emploi de milices irrégulières, autant de nouvelles menaces qui nécessitent une évolution, comme l’a expliqué Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN :

Dans cet environnement sécuritaire plus dangereux, l’OTAN continuera de protéger et de défendre chaque allié contre toute menace. C’est pourquoi nous nous adaptons à un nouvel environnement en mettant en oeuvre le plus grand renforcement de notre défense collective depuis la fin de la guerre froide.”

L’OTAN a donc confirmé le renforcement de sa présence à l’Est, l’augmentation de la taille et de la vitesse de sa force de frappe.

Les chefs de la diplomatie de l’Alliance se sont réunis deux jours à Antalya, dans le sud de la Turquie pour des discussions d’un sérieux extrême, mais ils ont aussi trouvé le temps de se détendre en organisant un petit karaoké et en reprenant “We are the world”
(chanson caritative américaine contre la famine en Ethiopie, datant de 1985 et co-écrite par Mickael Jackson et Lionel Richie).

Satire is dead: NATO foreign ministers sing 'We Are The World' at dinner https://t.co/rKdms44rG3pic.twitter.com/4U50eakgPa

— Karl Sharro (@KarlreMarks) 14 Mai 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

La journaliste américaine Alsu Kurmasheva reste en prison

Attentat de Moscou : plusieurs diplomates participent à la cérémonie d'hommage