Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Académie des Astronautes : "si quelque chose tourne mal, alors ça tourne vraiment mal !"

L'Académie des Astronautes : "si quelque chose tourne mal, alors ça tourne vraiment mal !"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Comment se prépare-t-on psychologiquement avant une mission spatiale ?
Andreas Mogensen et Romain Charles nous répondent de concert. Le premier est un astronaute danois qui rejoindra l’ISS en septembre prochain. Le second est ingénieur-support au Centre d’entraînement européen des astronautes de Cologne ; en 2010-2011, il a notamment participé au programme expérimental russe “Mars 500” qui visait à simuler sur Terre le voyage aller-retour d’un équipage vers la planète Mars.

Andreas :
“Qu’est-ce qui inquiète les astronautes ? Tout : de la plus grande à la plus petite chose.”

Romain :
“Quand vous êtes dans l’espace, vous avez une pression énorme sur les épaules. Pour commencer, l’emploi du temps est très serré.”

Andreas :
“Notre plus grosse pression, c’est de faire en sorte que que les expériences scientifiques et technologiques se déroulent avec succès.”

Romain :
“La deuxième source de pression, c’est le risque. Vous évoluez dans un environnement extrême et si quelque chose tourne mal, alors, ça tourne vraiment mal !”

Andreas :
“On passe énormément de temps à mémoriser tout ce que l’on doit faire en cas d’urgence. On s’inquiète aussi de pouvoir appeler nos familles et parler à nos amis.”

Romain :
“Tout le monde aura des hauts et des bas pendant ce long vol, mais pas tout l‘équipage en même temps. Et ensemble, on peut y arriver !”

Andreas Mogensen

C’est le premier astronaute de nationalité danoise à partir dans l’espace. Sa mission de 10 jours à bord de l’ISS – la Station spatiale internationale – doit débuter le 1er septembre prochain. Il s’y rendra en compagnie d’une ‘touriste de l’espace’ : la chanteuse lyrique britannique Sarah Brightman. Andreas Mogensen est né en 1976 à Copenhague. Il a étudié l’ingénierie aéronautique à l’Imperial College de Londres et a suivi un semestre à l’IST, l’Institut Supérieur Technique de Lisbonne. Il a ensuite décroché un doctorat en ingénierie aérospatiale à l’Université du Texas à Austin. Ses loisirs : la plongée sous-marine, le parachutisme, le kitesurf, le kayak et l’alpinisme.