EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le président soudanais échappe à la justice internationale

Le président soudanais échappe à la justice internationale
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP,Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Omar el-Béchir se moque bien de la justice internationale. Le président soudanais, recherché pour génocide, a quitté l’Afrique du Sud pour rentrer

PUBLICITÉ

Omar el-Béchir se moque bien de la justice internationale. Le président soudanais, recherché pour génocide, a quitté l’Afrique du Sud pour rentrer chez lui. Une interdiction de sortie du territoire avait pourtant été prononcée à Prétoria, à la demande de la Cour pénale internationale. Omar el-Béchir participait à un sommet de l’Union africaine, et son entourage n’a jamais eu l’air vraiment inquiet, affirmant que des garanties avaient été données par l’Afrique du Sud.

La Cour pénale internationale ne peut pas seule arrêter un inculpé, elle compte sur le bon vouloir des pays qui la soutiennent. El-Béchir est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide au Darfour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide

La guerre au Soudan risque d'engendrer "plus grande crise de la faim au monde", selon l'ONU

La ville de Port-Soudan confrontée à une épidémie de choléra