This content is not available in your region

La France sollicite le Japon pour participer à la restructuration d'Areva

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
La France sollicite le Japon pour participer à la restructuration d'Areva

Paris et Tokyo souhaitent développer leur coopération nucléaire. En visite d‘état de trois jours au Japon, le Premier ministre Manuel Valls, en quête d’investisseurs pour sauver Areva, a sollicité le Japon pour participer à la restructuration du groupe.

Des négociations sont en cours avec Mitsubishi Heavy Industries, avec qui Areva est déjà partenaire.

“Le Japon veut contribuer à l’amélioration de la sécurité nucléaire dans le monde en partageant avec les pays à travers le monde l’expérience et les leçons que nous avons apprises de l’accident nucléaire de Fukushima Daiichi”, a déclaré Shinzo Abe, le Premier ministre japonais.

Le plan de sauvetage d’Areva se précise. L’Etat français va injecter 2,5 milliards d’euros dans le groupe en difficulté et céder à des investisseurs asiatiques un tiers de l’activité réacteurs en cours d’acquisition par EDF.