DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Iran ouvre un nouveau chapitre dans ses relations extérieures

euronews_icons_loading
L'Iran ouvre un nouveau chapitre dans ses relations extérieures
Taille du texte Aa Aa

L’Agence internationale de l‘énergie atomique a refermé hier le dossier des activités nucléaires passées de la République islamique. Les 12 résolutions sanctionnant Téhéran pour avoir tenté, selon l’Occident, de développer un programme militaire, sont caduques.

“L’Agence n’a pas d’indication crédible concernant des activités de développement d’engins explosifs nucléaires après 2009. L’Agence n’a pas non plus d’indications crédibles de la diversification du matériel nucléaire en lien avec un possible usage militaire du programme nucléaire iranien”, a souligné le directeur de l’AIEA Yukiya Amano depuis le siège de l’Agence onusienne à Vienne.

Agence qui a pourtant reconnu que Téhéran avait testé, le 10 octobre dernier, un missile capable d‘être équipé d’une tête nucléaire, ce qui est contraire à la résolution 1929 adoptée en juin 2010, soit plus de cinq ans avant l’accord conclu entre la République islamique et 6 Grandes Puissances en juillet.