DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Renault dévisse en bourse sur des soupçons de moteurs truqués

Renault dévisse en bourse sur des soupçons de moteurs truqués
Taille du texte Aa Aa

Sueurs froides pour Renault à la bourse de Paris : le titre peinait à se redresser jeudi après-midi après un plongeon de plus de 20 % provoqué par un communiqué de la CGT. Le syndicat s’y interrogeait sur une possible fraude aux émissions polluantes à la Volkswagen, après des perquisitions menées la semaine dernière par la répression des fraudes dans les locaux du constructeur français.
Face à la sanction des investisseurs et à la contagion à tout le secteur automobile, la direction du groupe a confirmé ces perquisitions, précisant qu’aucun logiciel truqueur n’avait été détecté. Et de rappeler qu’après le scandale Volkswagen une “ Commission technique indépendante a été mise en place par le gouvernement français “ avec “ pour objet de vérifier que les constructeurs français n’ont pas équipé leurs véhicules de logiciels équivalents. “