DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Molenbeek : tensions entre forces de l'ordre et résidents

Molenbeek : tensions entre forces de l'ordre et résidents
Taille du texte Aa Aa

“Les dirigeants français et belge ont beau saluer le travail des services de sécurité, ici à Molenbeek, des questions demeurent cependant, et en premier lieu, comment Abdeslam a-t-il réussi à se cacher pendant plus de quatre mois à quelques pâtés de maisons de la maison familiale”, commente l’envoyé spécial d’euronews à Molenbeek James Franey.

De Molenbeek, on a beaucoup parlé ces derniers mois. De ses réseaux, de ses trafics, de sa concentration en djihadistes. Et les complicités dont a certainement bénéficié Salah Abdeslam dans ce quartier du centre de Bruxelles ne seront certes pas de nature à redorer son image. Une image, qui affecte toutefois de nombreux résidents de ce quartier, et a créé des tensions lors de cette nouvelle opération des forces de l’ordre.

“On a ressemblé toute une communauté, on la met dans le même sac, on oublie que la communauté marocaine est ici depuis plus de 40-50 ans, et travaille très dur. Dire qu’ici c’est une base de djihadistes, non, il faudra aller voir ailleurs”, estime Yacine, un habitant du quartier voisin.

Alors que les opérations anti-terroristes se poursuivaient en début de soirée ce vendredi à Molenbeek, la tension est montée d’un cran entre forces de l’ordre et certains habitants. Le périmètre de sécurité a ainsi été réduit autour de la maison perquisitionnée.

Avec agences

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.