EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Des gouvernements incompétents" : la charge de la Turquie après les attentats de Bruxelles

"Des gouvernements incompétents" : la charge de la Turquie après les attentats de Bruxelles
Tous droits réservés 
Par Christelle Petrongari avec Afp
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Belgique et la Turquie à couteaux tirés. La polémique sur les ratés dans le suivi d'un des suspects, intercepté puis expulsé par la Turquie l'été dernier ne retombe pas. Recep Tayyip Erdoga

PUBLICITÉ

La Belgique ne connaissait pas les raisons de l’expulsion d’Ibrahim El Bakraoui de Turquie. Le pays est sur la défensive depuis qu’Ankara l’accuse d’avoir ignoré un avertissement concernant ce suspect des attentats.
Devant une commission d’enquête parlementaire, Didier Reynders, le chef de la diplomatie belge, explique ce qui s’est passé : “Une note datée du 14 juillet 2015 à 10h15 a été placée par le ministère des Affaires étrangères sur le portail électronique qui sert de canal de communication officiel avec les missions diplomatiques à Ankara. Cette note, rédigée en turc, informe l’ambassade qu’El Bakraoui est expulsé vers Amsterdam par un vol partant à 10h40 ce même jour sans mentionner les motifs de déportation.”

#direct Attentats de Bruxelles: Geens, Jambon et Reynders s’expliquent https://t.co/KPEOwRTxX8pic.twitter.com/i9VB5U6GSb

— Le Soir (@lesoir) 25 mars 2016

Il a fallu huit mois à la Belgique pour rechercher El Bakraoui. Des fautes lourdes https://t.co/bxpYZJgVFBpic.twitter.com/vfbGKC14O8

— Le Soir (@lesoir) 25 mars 2016

Autorités belges et européennes, le président turc Recep Tayyip Erdogan ne fait pas de distinction. Il fustige leur manque de réaction et leur laxisme : “De tels gouvernements incompétents ! Nous détenions cet homme à Gaziantep et nous l’avons expulsé. Nous l’avons renvoyé, mais ces messieurs n’ont pas fait ce qui était nécessaire et ont relâché ce terroriste. A présent, rendez des comptes ! Répondez à cela !”

Erdogan sur les attentats de Belgique : «Qui sème le vent, récolte la tempête» https://t.co/risXBz8pwipic.twitter.com/17p4NkgCiT

— Zaman France (@Zaman_France) 25 mars 2016

Expulsion d'El Bakraoui : Erdogan provoque l'embarras en Belgique et aux Pays-Bas https://t.co/aF2bIVClYXpic.twitter.com/NcpAdobl5z

— Zaman France (@Zaman_France) 24 mars 2016

Le président turc ne fait pas non plus de distinction entre les séparatistes kurdes du PKK et les combattants du groupe Etat islamique : ce sont tous dit-il des terroristes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation