PUBLICITÉ

Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants, soutient finalement Trump

Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants, soutient finalement Trump
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C‘était un des derniers poids lourds républicains à ne pas avoir dit oui à Donald Trump.

PUBLICITÉ

C‘était un des derniers poids lourds républicains à ne pas avoir dit oui à Donald Trump.

I'll be voting for realDonaldTrump</a> this fall. I&#39;m confident he will help turn the House GOP&#39;s agenda into laws. <a href="https://t.co/LyaT16khJw">https://t.co/LyaT16khJw</a></p>&mdash; Paul Ryan (PRyan) 2 juin 2016

Après des semaines de tergiversations Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants a finalement décidé de se rallier. Dans un tweet il a expliqué sa décision estimant que Trump est le candidat qui permettrait de faire avancer les projets de loi républicains.

Dans une interview donnée à la télévision hier, il a estimé que “ce qui importe le plus ce sont nos principes essentiels, et les politiques qui en découlent, le programme que nous menons à la Chambre que nous allons rendre public. Je voulais juste m’assurer que nous pourrons travailler avec lui sur ces politiques et ces principes et ça a pris un peu de temps d’avoir ces conversations. Pas seulement avec moi mais avec nos équipes afin d‘être certain que l’on se comprend très bien”

Début mai pourtant, Paul Ryan soulignait encore les désaccords de fond qu’il a avec l’homme d’affaire…notamment sur le libre-échange et l’immigration. Ce qui lui avait alors valu une réponse sèche de Donald Trump qui disait ne pas être prêt à soutenir son programme.
A un peu plus d’un mois de la convention républicaine, qui devrait se tenir du 18 au 21 juillet à Cleveland, le parti semble désormais en ordre de marche derrière le milliardaire.
Mais le pays est lui toujours aussi divisé. Hier, des heurts ont éclaté entre pro et anti-Trump en marge de son meeting à San José en Califormie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour