EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

USA 2016 : Obama en Caroline du Nord pour convaincre les indécis

USA 2016 : Obama en Caroline du Nord pour convaincre les indécis
Tous droits réservés 
Par Cecile Mathy
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le camp républicain est au bord de l'implosion, les démocrates affichent un front uni à un mois du scrutin présidentiel, avec à la manoeuvre Barack Obama, chargé de convaincre les Afro

PUBLICITÉ

Barack Obama donne de sa personne pour soutenir Hillary Clinton. Le président américain s’est rendu en Caroline du Nord pour tenter de convaincre les Afro-Américains et les jeunes de choisir la candidate démocrate.

Un Etat encore incertain

Les jeux sont loin d‘être faits dans cet Etat que Barack Obama avait remporté en 2008 mais perdu en 2012.

Pour l’instant, Hillary Clinton et Donald Trump y sont au coude à coude dans les sondages (41% d’intentions de vote chacun selon un sondage pour le New York Times du 22 septembre dernier).

“Vous avez le pouvoir de rejeter une vision sombre et pessimiste de ce pays qui conduirait à nous monter les uns contre les autres et à ne plus assumer un rôle de leader dans le monde”, a-t-il dit aux 7700 personnes réunies à Greensboro.

“Vous pouvez rejeter la peur et le ressentiment, la colère et la haine et choisir l’Amérique telle que nous la connaissons : une Amérique pleine de courage, d’optimisme, de générosité et d’ingéniosité”.

Barack Obama a également estimé que Donald Trump n’avait pas l‘étoffe d’un président : “il n’en a ni les capacités, ni la volonté de les acquérir”, a-t-il déclaré.

Pres. Obama has something to say about Trump's treatment of women. And minorities. And Muslims. And disabled people. And military families. pic.twitter.com/ewaoPLsnhr

— The Democrats (@TheDemocrats) 12 octobre 2016

L'Histoire et les symboles pour encourager les Afro-Américains à aller voter

Pour convaincre l‘électorat afro-américain, le camp démocrate a joué avec les symboles, chargeant Henry Frye, un ancien juge de la Cour suprême de Caroline du Nord d’accueillir le président.

Barack Obama est ainsi revenu sur la longue lutte ayant mené au droit de vote des Afro-Américains, mentionnant une époque où ces derniers – comme le juge Henry Frye – devaient passer des tests d’alphabétisation ou compter le nombre de haricots dans un bocal pour être autorisés à déposer leur bulletin dans l’urne.

Fmr NC Sup Ct. Justice Henry Frye: I was turned away from voting now I'm intro'ing Prez. His story: https://t.co/YgfnNr8fxRNewsandRecord</a></p>&mdash; Nancy McLaughlin (nmclaughlinNR) 11 octobre 2016

Des manifestants anti-Clinton interrompent le meeting

Des manifestants anti-Clinton ont ensuite tenté d’interrompre le président américain. Ils portaient des tee-shirts accusant Bill Clinton d‘être un violeur.

Barack Obama les a invités à tenir leur propre meeting.

Pas de dispersion du discours et des votes pour le camp démocrate qui veut afficher un front uni à un mois du scrutin.

Avec agences.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hommages à travers l'Europe alors que Joe Biden annonce son retrait de la course à la présidence

Joe Biden se retire de la course à l'élection présidentielle américaine

Le pansement, nouvelle tendance des supporters de Donald Trump