Note 7 : Samsung récompense la fidélité

Note 7 : Samsung récompense la fidélité
Par Anne Glémarec
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le géant sud-coréen offre un bon d'achat d'un montant supérieur aux clients qui échangent leur Note 7 contre un autre portable de la marque.

J'ai échangé mon Note 7 contre un S7, ce qui montre toute la confiance que j'ai en Samsung. Je ne veux pas d'une autre marque.

Huang Mengjie Client chinois

Samsung a décidé d’acheter la fidélité de sa clientèle à coups de ristournes après le fiasco du Galaxy Note 7.

Contraint de rembourser 2,5 millions d’exemplaires du smartphone explosif, le géant sud-coréen offre un bon d’achat de 56 euros aux propriétaires prêts à l‘échanger contre un autre téléphone de la marque, moitié moins aux autres.

Coûts financiers et dégâts d’image

Pas assez pour retenir Kim Chan-Young, un homme d’affaires de 38 ans, qui affichait sa déception ce jeudi à Séoul : “J’ai acheté le Galaxy Note 7 parce qu’il me plaisait plus que le S7 edge. Je préfère donc être remboursé.

Selon l’agence de notation financière Fitch, les dégâts d’image causés par l’affaire du Note 7 constituent une menace plus lourde que l’impact financier direct.

Samsung mise sur les inconditionnels de la marque. C’est le cas de Huang Mengjie, client chinois et fidèle entre les fidèles : “je soutiens toujours Samsung parce que je fais confiance à la marque. Ils conçoivent d’excellents smartphones. J’ai échangé mon Note 7 contre un S7, ce qui montre toute la confiance que j’ai en Samsung. Je ne veux pas d’une autre marque.

Premier fabricant mondial de smartphones, Samsung est une institution en Corée du Sud où il pèse 17% du PIB. D’ailleurs, les déboires du Note 7 on conduit la Banque centrale a revoir ses prévisions de croissance à la baisse pour 2017 de 2,9 à 2,8%.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Samsung abandonne définitivement la production du Galaxy Note 7

Corée du Sud : le vice-président de Samsung a bénéficié d’une grâce présidentielle

Jeux vidéo : Microsoft va s'offrir Activision-Blizzard pour 69 milliards de dollars, un record