Corée du Sud : la présidente menacée par l'affaire de la "Raspoutine"

Corée du Sud : la présidente menacée par l'affaire de la "Raspoutine"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La présidente Park Geun-hye aurait régulièrement sollicité les conseils d'une amie, qui est accusée d'avoir utilisé son influence auprès de la chef de l'État pour extorquer de l'argent à de g

PUBLICITÉ

En Corée du Sud, tous les projecteurs sont braqués sur Choi Soon-sil, une femme d’affaires et amie proche de la présidente. Surnommée Raspoutine par les médias, elle est accusée d’avoir utilisé son influence auprès de la chef de l‘État pour extorquer de l’argent à de grandes entreprises du pays.

Le scandale a ébranlé la présidente sud-coréenne, qui aurait régulièrement sollicité les conseils de sa confidente, notamment pour ses discours. Park Geun-hye a depuis présenté des excuses et procédé à un remaniement au sein de son bureau présidentiel.

Selon les médias locaux, la présidente consultait son amie, notamment sur des questions relatives à la sécurité et à la défense, alors qu’elle n’occupe aucune position officielle.

L’affaire a entraîné la colère d’une partie de la population qui exige le départ de la présidente sud-coréenne, dont le mandat s’achève dans un an.

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues pour dénoncer le récent scandale de la Présidente Park Geun-hye. pic.twitter.com/bRuAL3KrPN

— CCTV-Français (@CCTVFrancais) 31 octobre 2016

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Europol a cartographié les pires réseaux criminels d’Europe

Accusations de corruption en Hongrie : un enregistrement mettrait en cause le parti de Viktor Orban

Les obsèques d’Alexeï Navalny auront lieu ce vendredi à Moscou