Les Marocains en colère après la mort suspecte d'un pêcheur

Les Marocains en colère après la mort suspecte d'un pêcheur
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sur ordre du roi du Maroc, le ministre de l'Intérieur a promis toute la transparence dans l'enquête.

PUBLICITÉ

Le Maroc est toujours sous le choc après
la mort de Mouhcine Fikri, ce jeune pêcheur broyé dans par une benne à ordure vendredi dernier à Al-Hoceima, dans le nord du pays. Dimanche, des milliers de Marocains sont descendus dans la rue pour crier leur colère contre les autorités.

Le jeune pêcheur venait de se faire confisquer sa marchandise et aurait essayé de la récupérer dans une benne qui s’est refermée sur lui.

Maroc : mort de Mouhcine Fikri, attention au théorème de Bouazizi https://t.co/STZcawSnkCLePointAfrique</a> <a href="https://t.co/aDiN4kzFCS">pic.twitter.com/aDiN4kzFCS</a></p>&mdash; L&#39;important (Limportant_fr) 31 octobre 2016

La colère des Marocains a été prise très au sérieux par les autorités. Sur ordre du roi, le ministre de l’Intérieur a promis toute la transparence dans l’enquête.

Au Maroc, Al-Hoceima avait été l’un des principaux foyers de la contestation en 2011 lors du Printemps arabe.
L’un des éléments déclencheurs de ce mouvement avait été le suicide en Tunisie d’un vendeur ambulant qui s‘était immolé en réaction à la saisie de sa marchandise.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère

Géorgie : 20 000 personnes contre la "loi russe"

Géorgie : le Parlement adopte une première version de la "loi russe"