DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuba-USA : la normalisation économique se fait attendre

Vous lisez :

Cuba-USA : la normalisation économique se fait attendre

Cuba-USA : la normalisation économique se fait attendre
Taille du texte Aa Aa

Deux ans après l’amorce d’une normalisation entre Cuba et les Etats-Unis, le rétablissement des liens économiques se fait toujours attendre. Aussi l’humeur était-elle morose cette année à la foire internationale de La Havane.

Nous devrons poursuivre les conversations pragmatiques avec nos représentants au Congrès pour expliquer pourquoi l'embargo n'est plus un outil efficace.

Reuben Smith-Vaughan Directeur Amériques, Chambre de commerce américaine

Un dialogue de sourds

Certes, des brèches sont apparues dans l’embargo commercial américain. Mais l’incompréhension est grande entre négociateurs, les uns élevés aux mamelles de la concurrence, les autres à celles du monopole d’Etat.

Cuba veut avancer vers la normalisation des relations avec les Etats-Unis,“ a ainsi assuré le ministre cubain du Commerce extérieur, Rodrigo Malmierca. Avant d’asséner : “Mais nous regrettons de les voir continuer à essayer de changer le modèle économique et social que les Cubains ont librement choisi, par l’adoption de mesures dont le but déclaré est politique et interventionniste.

Convaincre le Congrès

Le plus gros obstacle reste bien sûr l’opposition du Congrès républicain à la levée de l’embargo avant une démocratisation l‘île castriste.

Condamnée à partager le stand de Porto Rico sur la foire, la Chambre de commerce américaine en est bien consciente. “Peu importe qui remporte la présidentielle“, estime son représentant sur le stand, Reuben Smith-Vaughan. L’embargo dépend du Congrès et nous devrons poursuivre les conversations pragmatiques avec nos représentants au Congrès pour expliquer pourquoi l’embargo n’est plus un outil efficace._”

Incertitudes électorales

Une victoire de la démocrate Hillary Clinton au scrutin du 8 novembre permettrait toutefois de poursuivre les efforts engagés par l’administration Obama. Lors d’un meeting en Floride, le candidat républicain Donald Trump a lui promis d’annuler tous les décrets présidentiels permettant d’adoucir l’embargo, pour négocier de bien meilleurs accords.

Avec AP, Reuters, AFP.